CULTURELIFE STYLE

[CHRONIQUE] : Dites à Sanzy Viany que l’Afro-jazz n’existe pas!

Nombreux sont les artistes qui s’auto-définissent par des registres dont ils ne maitrisent pas les contours. Par cette attitude qui  sème la confusion dans l’esprit du public, c’est aux experts et même journalistes culturels de rétablir cet ordre. Le jazz, originaire du Sud des Etats-Unis qui conjugue l’eurpean et l’african music, demeure un style iconoclaste. La finaliste Prix Découvertes RFI 2010 & 2015 s’y attèle. Précisions.

« Me Teug » & « Me Yen », nous sommes entre 2009 et 2014. Sanzy se fait connaitre ainsi par sa polyvalence, et par la douceur de sa voix. Elle qui allie polyphonies traditionnelles et régistres modernes, se place ainsi comme l’une des dernières gardiennes de cette originalité à l’image de Sally Nyollo, ou encore Coco Mbassi, dont l’étendue des génies ne sont plus à démontrer.

Mais derrière cette salve, se cache une auto-définition nuisible. Au Cameroun, les artistes de la nouvelle génération ont tendance à s’approprier des styles qui parfois prêtent à confusion. Entre Ekang, Bikutsi, gospel, soul, world music, Sanzy qui en est à son troisième album en 2020, bête de scène tente une corruption du jazz dont l’essence est plurielle.

Le jazz, c’est l’ensemble de toutes les musiques!

Créé à la fin du 19ème siècle au sein des communautés afro-américaines, le jazz recouvre de nombreux sous-genres marqués par un héritage de la musique euro-américaine et afro-américaine. Il émerge à partir d’autres genres musicaux, dont le ragtime, la marche, le negro spiritual et le blues, et comporte des caractéristiques telles que l’utilisation fréquente de l’improvisation, de la polyrythmie, de la syncope entre autres.

Couramment associé aux cinq instruments emblématiques du jazz, le saxophone, la trompette, le trombone, la clarinette et le piano, le jazz mobilise cependant un grand nombre d’instruments différents, dont la guitare, la batterie, et la contrebasse.

Il a évolué

D’une musique populaire conçue pour la danse, le jazz devient un genre musical complexe avec le bebop, joué à des tempos plus rapides et avec des accords plus élaborés. Le cool jazz de la fin des années 1940 apporte des sons calmes, délicats, et des mélodies longues et linéaires. Le free jazz des années 1950 se libère quant à lui des contraintes harmoniques, et met en valeur l’improvisation et l’énergie

.

De nos jours, le jazz a engendré plusieurs dizaines de sous-genres, dont le jazz West Coast, le ska-jazz, le jazz punk, le jazz rap, ou encore le Jazz-fusion qui est une fleur au rock. Mais jamais au monde, on a entendu de l’afro-jazz. Puisque ce dernier tire ses sources des rythmiques africaines voire afro-américaines.

Parmi les figures majeures du jazz, figurent pour la plupart des pianistes Fats Waller, Duke Ellington, Art Tatum, Thelonious Monk, Bud Powell, Oscar Peterson, Herbie Hancock et Count Basie, les trompettistes Louis Armstrong, Dizzy Gillespie, le contrebassiste Charles Mingus, les saxophonistes Coleman Hawkins, et Manu Dibango qui a disparu en mars 2020 de suites de Covid19.

Lire aussi: [CHRONIQUE] : NABILA, Poupée Barbie ou Poupée de cire?

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!