SOCIETE

Africole : Le bulletin d’informations agropastorales sur l’Afrique

Votre journal le www.lequatriemepouvoir.com vous présentera désormais l’essentiel de l’actualité agricole, élevage et sur l’environnement.

Synthèse proposée par Ulrich Mmala

Au Cameroun

Campagne de sabotage contre Camvert. SA. Alors que la société citoyenne entame la mise en terre des plants de palmiers à huile sur une surface de 1500 hectares à Campo, les ONG internationales mènent une campagne de sabotage dont le seul dessein est de déstabiliser cette entreprise.

C’est en fait ce qui ressort du dernier rapport de Cameroun vert S.A, publié au mois d’octobre 2020. Un rapport dans lequel le Président Directeur Général Aboubakar Al Fatih éclair l’opinion nationale et internationale sur les activités liées à la création d’une plantation de palmiers à huile sur une superficie de 50 mille hectares.

 

 

Afrique du Sud

Les bonnes nouvelles continuent d’affluer pour le secteur agricole. Les agriculteurs ont l’intention d’augmenter la superficie ensemencée pour les céréales d’été et les oléagineux au cours de la saison de production 2020/2021 de 5% par an à 4,15 millions d’hectares.

déjà, la semaine dernière, l’Afrique du Sud a exporté 50 233 tonnes de maïs. Environ 51% vers l’Italie et le reste vers les marchés d’Afrique australe. Cela a placé les exportations de maïs de l’Afrique du Sud pour 2020/21 à 1,61 million de tonnes, ce qui équivaut à 64% des prévisions d’exportation de la campagne de 2,5 millions de tonnes.

 

Au TOGO

Le jeudi 29 octobre 2020, le Département de l’Agriculture des USA par le Catholic Relief Services Africa – FR offre plus de 600 tonnes de riz, bulgur, huile, lentilles et soja aux cantines scolaires au profit de 66.000 élèves togolais. Un programme sur 5 ans qui va s’améliorer au fil du temps.

 

En Haïti

Avec le support de USAID_Haiti, le nouveau projet pisahaiti Cacao et Vanille formera 900 agriculteurs locaux aux nouvelles techniques de production et de post-récolte afin d’augmenter avec succès leur production et de les relier aux marchés locaux et internationaux.

Au Burundi

les fonctionnaires et autres agents publics ont pris conscience de l’enjeu et de la nécessité de s’adonner dans les activités tels que L’élevage et l’agriculture moderne. Le mardi 27 octobre 2020, le gouvernement burundais a lancé un appel a sa diaspora et a tous ses citoyens d’investir massivement dans le secteur agricole.

 

 

En Namibie

Le gouvernement a réussi à exporter sa première cargaison de viande rouge sur le lucratif marché américain, après plus de vingt ans de négociations sur les règles d’hygiène et la logistique. Les boeufs de ce pays de l’Afique australe sont élevés en toute liberté, sans hormone et nourris à l’herbe fraîche.

selon le département américain de l’Agriculture (USDA), les Américains consomment en moyenne 120 kg de viande par personne par an. Spécifiquement, la Namibie espère se greffer à la juteuse industrie de la restauration rapide avec des enseignes comme McDonalds. En 2020, les prévisions annoncent des exportations de 860 tonnes pour atteindre 5 000 tonnes à l’horizon 2025.

 

 

Au Nigeria

Le Ministère de l’agriculture demande au grand public de ne pas consommer les semences de blé pillées dans l’entrepôt du Conseil national des semences agricoles à Jos. Ces semences de blé ne sont pas propres à la consommation humaine, car elles ont été traitées avec des produits agrochimiques, elles sont destinées à la plantation.

 

 

En Égypte

Le gouvernement a investi 1,9 milliards d’euros dans l’agriculture et l’irrigation. En ce qui concerne les exportations agricoles, le pays envisage de les augmenter de 5 à 10% pour atteindre environ 2,3 à 2,4 milliards d’euros.

 

Au Cameroun

La banque mondiale affirme que l’agriculture représente 14,4% du PIB du Cameroun et ceci depuis 2017. Pour elle, L’agriculture a une contribution plus importante que les ressources naturelles minières (3,7%) et les Télécoms (3,25%) dans la richesse du Cameroun.

 

En Cote d’Ivoire

Les deux prochaines semaines pourraient apporter de belles averses sur la plupart des zones de culture d’été en côte d’ivoire. Cela aidera à améliorer l’humidité du sol et, par la suite, à soutenir les plantations.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance