CORONAVIRUSPOLITIQUESOCIETE
A la Une

Rentrée scolaire: Le Gouvernement dévoile les dates officielles

Dans un contexte marqué par la pandémie de Covid19, le porte-parole du Gouvernement MINCOM Réné Emmanuel Sadi, a tenu une conférence de presse conjointe ce 30 Septembre 2020 à Yaoundé. C’était en présence des Ministres de l’éducation de base, enseignements secondaires et enseignement supériieur. Il a par ailleurs garantie la sécurité sanitaire pour l’exercice à venir.

Nous vous proposons l’entièreté du communiqué final:

 

Monsieur le Ministre de l’Education de Base ;
 Madame la Ministre des Enseignements Secondaires;
 Madame la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education de Base ;
 Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Enseignements Secondaires ;
 Mesdames et Messieurs les Professionnels des Médias ;
 Distingués Invités ;
 Mesdames, Messieurs ;
Je vous remercie de votre présence à cette conférence de presse conjointe, dont le thème central porte sur la rentrée scolaire 2020 / 2021 dans tous les ordres d’enseignement au Cameroun.
Rendue nécessaire et prescrite par Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Joseph DION NGUTE, cette rencontre se propose d’informer la communauté éducative nationale dans son ensemble, sur les mesures spécifiques qu’entend prendre le Gouvernement de la République, à l’effet de garantir la sécurité sanitaire aussi bien des élèves et des étudiants que du personnel enseignant et du corps administratif, dans le contexte actuel toujours marqué par la pandémie du coronavirus.

A cet égard, je me réjouis particulièrement, d’accueillir une fois de plus, dans cette Salle Auditorium du Ministère de la Communication, les Membres du Gouvernement auxquels incombe principalement la responsabilité de l’éducation, de la formation et de l’encadrement des jeunes Camerounaises et Camerounais concernés, à savoir, Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques FAME NDONGO, Monsieur le Ministre de l’Education de Base, le Professeur Laurent Serge ETOUNDI NGOA, Madame la Ministre des Enseignements Secondaires, le Professeur Pauline NALOVA LYONGA, Madame KILO Vivian Asheri, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education de Base et Monsieur BAYAOLA Boniface, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Enseignements Secondaires, chargé de l’Enseignement Normal.
Il me plait de saluer leur présence ici, et de leur souhaiter une très cordiale bienvenue.

 Mesdames, Messieurs ;

Comme je viens de le dire, la présente Communication Gouvernementale vise à mieux informer et à rassurer les diverses parties prenantes de la communauté éducative nationale, sur les dispositions prises par les responsables des différents cycles d’enseignement, c’est-à-dire, les Membres du Gouvernement ici présents, afin de permettre aux élèves et aux étudiants, ainsi qu’à leurs formateurs, d’entamer et de vivre, une année scolaire et académique 2020 / 2021, sans courir de risques pour leur santé, du fait du COVID-19.
Faut-il le rappeler, l’avenir de la Nation repose pleinement sur la formation intégrale et bien accomplie de nos jeunes élèves, scolaires et étudiants.
Le CHEF DE L’ETAT, nous le savons, attache personnellement la Plus Haute importance à tout ce qui a trait à la formation de ses jeunes compatriotes, et partant, à une organisation méticuleuse et réussie de l’année scolaire et académique dans notre pays. C’est une exigence avec laquelle l’on ne saurait transiger.
C’est du reste pour cette raison, qu’en dépit de la pandémie qui constituait déjà une grave
5
préoccupation il y a quelques mois, le Gouvernement avait décidé d’organiser une reprise des classes partielle et bien ciblée, en vue du parachèvement de l’année scolaire et académique 2019 / 2020, notamment, pour les élèves et étudiants des classes d’examens.
Le pari était d’assurer la participation de tous aux examens de fin d’année, en préservant la santé et la vie des élèves, des étudiants et du corps enseignant.
Ce pari, on peut le dire, a été gagné, parce que la reprise des cours et l’organisation des examens qui s’en est suivie ont pu être assurées sans incidents majeurs qui soient préjudiciables à la santé et à la vie de nos jeunes apprenants ou de leurs encadreurs.
C’est, dans la même veine, et tenant compte, à la fois de la nécessité d’une reprise des cours dans
6
un contexte encore marqué par la pandémie du coronavirus, et de l’exigence absolue de mesures conséquentes pour faire face à cette pandémie, que le Gouvernement a décidé de fixer la rentrée des classes au 05 octobre 2020, pour les élèves des écoles maternelles, primaires et secondaires, et au 15 octobre 2020, pour les apprenants de l’Enseignement Supérieur.
Ce faisant, comme le rappellent sans cesse, le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, il convient de redire que le COVID-19 n’est pas encore vaincu, encore moins éradiqué au Cameroun.
Cependant, autant nous le disons en toute objectivité et responsabilité à l’adresse de tous nos concitoyens pour que nul ne s’y méprenne, autant, sur la base d’une évaluation de la situation, tout aussi objective, ainsi que nous l’avions indiqué lors
7
de la conférence de presse conjointe à laquelle ont pris part le 16 septembre dernier, plusieurs hauts responsables des administrations en charge de la mise en oeuvre de la stratégie nationale de riposte contre le coronavirus dans notre pays, nous avons tout lieu de nous féliciter des résultats enregistrés par le Cameroun, grâce au plan de riposte mis en place depuis le mois de mars 2020, sous la Très Haute impulsion du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA.
Ces résultats sont, en effet, remarquables dans la mesure où, s’agissant de la riposte sanitaire proprement dite, le contrôle de l’épidémie s’est traduit par une stabilisation des données relatives au nombre de patients sous traitement et au taux de contamination.
Soit, à la date du 24 septembre 2020, un taux de guérison de 94 % et un taux de létalité de 2 %.
Et en données chiffrées, à la même date :
– Sur Vingt Mille Sept Cent Douze (20 712) cas de
8
COVID-19 confirmés au Cameroun,
– Dix Neuf Mille Quatre Cent Quarante Quatre (19 444) personnes ont été guéries, et malheureusement,
– Quatre Cent Dix Huit (418) décès ont été enregistrés.
Au regard de ces données, on peut affirmer sans outrecuidance que le Cameroun a su faire face à la situation, et qu’il peut être considéré en Afrique voire dans le monde, comme un des pays dont la riposte aura été d’une pertinence et d’une efficacité tout à fait louables.
Il n’en demeure pas moins, comme nous avons eu à le rappeler également, que nos efforts doivent être maintenus, voire renforcés, pour que la pandémie du coronavirus au Cameroun soit contenue dans des proportions négligeables, à défaut d’être totalement éradiquée, car telle est, et à juste titre, l’ambition du Gouvernement.
9
C’est dans ce sens que de Très Hautes Instructions du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA, ont été édictées, afin que toutes les mesures barrières appropriées soient prises par toutes les administrations relevant des différents ordres d’enseignement, de manière à permettre une rentrée scolaire et académique dans les meilleures conditions possibles.
La présence à cette conférence de presse des Ministres concernés, à savoir, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, le Ministre de l’Education de Base, la Ministre des Enseignements Secondaires, la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education de Base et le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Enseignements Secondaires, chargé de l’Enseignement Normal, permettra assurément d’informer le grand public, notamment les parents, les élèves, les étudiants, ainsi que l’ensemble du personnel éducatif, des dispositions qui ont d’ores et déjà été prises, à tous les niveaux, pour le démarrage effectif des classes, dans des conditions de sécurité optimales.

A cet égard, et sous réserve de la présentation exhaustive attendue des Membres du Gouvernement conviés à cette rencontre avec la presse, je puis indiquer, s’agissant de l’éducation de base, quelques innovations annoncées sur le plan purement pédagogique, axées principalement sur :
– l’enseignement hybride (blended learning), qui met en avant la pédagogie de la classe inversée, c’est-à-dire que la réalisation des projets pédagogiques, en groupe et en présentiel, se fera concomitamment à l’école et à la maison, avec l’appui des parents ou tuteurs.

– l’enseignement à distance, avec la création des centres d’apprentissage à distance déjà prevue dans les chefs-lieux de régions.

C’est le lieu de relever que la prise en charge des élèves en zones rurales ne sera pas en reste dans ce protocole, nonobstant les difficultés d’accès aux signaux radios dans nombre de ces zones rurales.
Le Gouvernement entend ici, privilégier l’élaboration et la mise à disposition des supports pédagogiques, tels que les “Livrets d’Activités”, au bénéfice des jeunes apprenants.
Par ailleurs, les pratiques pédagogiques quotidiennes seront tout naturellement adaptées au contexte spécial relatif à la prévention et la riposte contre le coronavirus au Cameroun, et ce, pour tous les cycles maternel et primaire, et pour toutes les classes.
Des informations quotidiennes seront aussi données aux jeunes apprenants sur tout ce qui à
12
trait au port obligatoire et systématique du masque.
De même, il sera prescrit aux enseignants de servir eux-mêmes d’exemple, par le port tout aussi obligatoire et systématique des masques.
En outre, le respect des mesures de distanciation physique ainsi que de la forme de salutations par les élèves entre eux, par les enseignants aussi entre eux, ou entre les élèves et les enseignants, sont entre autres, autant d’aspects importants prévus dans le protocole des pratiques pédagogiques quotidiennes mis en place par le Gouvernement, pour assurer à l’ordre de l’enseignement de base, une rentrée scolaire sécurisée, et partant, une année scolaire sans heurts.
Il en est de même pour l’enseignement secondaire, où, au double plan sanitaire et pédagogique, le train de mesures prises par le
13
Gouvernement couvre l’ensemble des problématiques liées à la sécurité des apprenants et partant, de toute la communauté éducative.
Il s’agit, entre autres, de la désinfection des établissements scolaires, leur dotation en kits sanitaires de qualité et en quantité suffisante, de la multiplication des points d’eau et de lavage des mains, et de la dotation des établissements scolaires en caméras de surveillance.
L’enseignement à distance permettra aussi de compenser les heures de cours non dispensés en présentiel.
En ce qui concerne l’enseignement supérieur, la rentrée universitaire 2020/2021 sera articulée autour du tryptique prescrit par le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA, à savoir, assurance-qualité, professionnalisation et employabilité des enseignements.

Les dispositions prises par le Gouvernement, notamment dans les volets académiques, sanitaires et de la recherche, devront permettre aux étudiants d’être eux-aussi, dans un environnement sanitaire sécurisé, et de bénéficier des facilités offertes par l’optimisation et la maximisation du numérique universitaire, gage d’une densification de l’enseignement à distance et de la reduction des contacts physiques des membres de la communauté universitaire.

 Mesdames, Messieurs;
En me félicitant de la présence ici, des Chefs des Départements ministériels en charge du secteur de l’éducation au Cameroun, je leur souhaite encore une fois, une cordiale bienvenue à cette conférence de presse conjointe.
A présent, il me plait de leur passer la parole. Tous feront, tour à tour, avec davantage de
15
précisions et d’explications, le point des préparatifs de la rentrée pour l’année scolaire et académique 2020 / 2021 au Cameroun.
Je vous remercie de votre bienveillante attention./.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance