CULTURELIFE STYLE
A la Une

[CHRONIQUE]: Accueil en demi-teinte du nouveau titre de Stanley Enow « Tu vas lire l’heure »

10 mois après la présentation de son 2ème album studio « Stanley Vs Enow », le rappeur a remis le paquet ce 25 Septembre 2020 en prélude à son EP. Très club, le titre a reçu un écho assez partagé aussi bien pour sa Fanbase, que pour les acteurs culturels via les réseaux sociaux. Découvrez les trois raisons artistiquement parlant pour lesquelles, le « King Kong » pourrait lire l’heure sur sa propre horloge pendant 3’20s.

1-Un texte très décousu 

« Snap chat Gang Facebook Gang WhatsApp Gang Tik tok Gang Triller Gang Insta Gang Twitter Gang Tinder nooooooooooooo! Est-ce que le volume est bon ? Non non non non Est ce que le volume est bon »  ces mots d’après entrée placent le rappeur dans le temps : celui des réseaux sociaux. L’information, sa Fanbase, son poids. Toutefois, on ne perçoit pas véritablement le lien qui existe entre les premières notes et le listing des comptes sociaux.  Le texte est quelque peu ambivalent.

« Ils vont lire l’heure, Ils vont lire l’heure, Ils vont lire l’heure, Ils vont lire l’heure, Belaire Bumbu, Belaire Bumbu »  Stanley fait-il référence aux haineux, aux hypocrites, ou à ses détracteurs? Encore qu’en temps normal, tout créateur à un moment donné s’y retrouve. On a du mal à percevoir le sens.

2-Les artifices musicaux assez curieux

Le beat est assez mid-core, pour un registre très hip-pop. Sur ce banc, Stanley y ajoute une pincée de saxophone qui d’ailleurs devient plus audible vers la fin. Ici, il a tenté d’additionner une touche assez moderne, jazz, et world sur du rap dirait-on chanté. Lorsqu’on écoute, on dirait le MC américain Future sur « Tap out », ou encore Tyga « Rack City »,  Lil Wayne sur « Lollipop » ; Sauf qu’à la seule différence, il y’a des modifs et des variantes sur le beat qui interviennent pour les rendre vivants. Le beat doit être entrainant et percutant.

3-La mise en scène

Le clip est centré sur le rappeur. Des plans de scènes, on remarque que le MTV Best New Act 2014, exhibe ses trophées, fièrement, et tient plutôt une attitude d’assurance en deuxième partie. Il est accompagné, visiblement par des figurants que l’on retrouve la plupart du temps dans le game. Tzy, la rappeuse Kameni, ou encore GAME, y sont présents.

En première, son « gang » l’entoure, comme pour lui donner de la force, le jeu de dame, à l’image du clip « la zone est minée » du rappeur français Niska. De plus, les réactions sur la toile ne se sont pas fait attendre, de Twitter à Facebook, elles sont mitigées depuis la sortie du titre. Un intérêt légitime au regard des propositions musicales faites au sein du game camerounais. Une situation assez cocace tant que l’on sait que le « Bayangi Boy » tient à son image.

A quoi doit s’attendre le public dans les prochaines semaines?

En point positif, le vidéogramme est de haute facture et l’on ressent un travail professionnel qui a été fait derrière par son équipe. Concernant la promotion du titre, la team est resté égale à elle-même, tant on sait bien que l’un des Ambassadeurs de l’Unicef tient à son image.

Par ailleurs, son équipe de communication contactée précise à www.lequatriemepouvoir.com « le rappeur tient à faire plaisir à ses fans sans exception concernant son usage de plusieurs langues, se familiariser avec ses fans grâce à un langage familier ». La  suite de l’aventure devrait se poursuive dans les prochaines semaines par la sortie de son EP, mais aussi par la réalisation de l’entièreté des vidéos de son second album, comme l’a assuré son équipe de communication. En attendant, « Tu vas lire l’heure » fait son bout de chemin en pilule bleue et rouge !

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance