AUTRESECONOMIEPOLITIQUESOCIETE
A la Une

Total Cameroun: Les chauffeurs en grève pour l’installation de caméras à bord de leurs véhicules

Les conducteurs de camions citernes des produits pétroliers et hydrocarbures de la multinationale Total Cameroun sont en grève. Depuis mardi 25 août 2020, ils demandent que soient retirées les caméras infrarouges récemment installées dans les véhicules, nous rapporte ActuCameroun.

Un arrêt de travail

Comme un seul homme, ils ont pris d’assaut toutes les délégations de la société d’Etat des produits pétroliers (SCDP) du Cameroun. Selon les grévistes, ces appareils troublent leurs santés mentales. « Ces caméras ont été installées de manière unilatérale. Aucun chauffeur n’a été consulté. On ne sait pas à quoi servent ces caméras. L’ensemble des chauffeurs professionnels a décidé d’observer un mouvement d’arrêt de travail », déclare un des manifestants.

« On n’a des collègues qui souffrent de maux de tête et des maux de yeux. Dès qu’on bouge la tête ça commence à parler. Ça dit par exemple « chauffeur discret » alors que tu n’es pas discret », ajoute un autre mécontent.

Outre les risques de maladie, les chauffeurs réunis autour du Synacophycam (Syndicat national des conducteurs de produits et hydrocarbures du Cameroun), se plaignent du contrôle systématique qui les exposé à des sanctions sans fondements. « Ces caméras en plus de nous exposer à des maladies, il suffit que vous somnoliez un peu ou encore que vous gariez pour vous reposer, les caméras vous signalent. Ce qui expose nos salaires, qui ne sont pas déjà consistant », confie Tchounga Emmanuel, délégué du Synacophycam.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance