CULTUREPOLITIQUE
A la Une

Mr Shyne se la joue Hiro dans « Je te Promets »!

Un an après avoir séduit son public sur le hit « A jamais » avec la diva Charlotte Dipanda, il est de retour avec un cinquième opus. « Je te promets » dévoilé le 3 juillet 2020, est une confiture aromatisée à la sauce congolaise dont Shyne a le secret. Arrêt sur un talent dont éclusée musicale intrigue.

Joël Fotso de son vrai nom, n’a pas laissé son imagination s’exprimer cette fois. Comme d’habitude, il est resté dans la constance. Tendance afropop, et une virgule vers le Ndombolo, l’une des danses africaines les plus cotées, « Je te promets » est une romance très électrique et classique. La promesse à l’être aimé d’être toujours là pour lui/elle, et de commettre les actes positifs qui vont avec, malgré les hauts et les bas.

En effet, MR SHYNE est surtout resté dans un équilibre musical qui se confond à l’artiste congolais HIRO LE COQ; à l’écoute, le ton est donné par la voix, le vibrato, la hauteur, le timbre. Rare, l’on situe immédiatement Joël dans un registre Love couplé à sa signature vocale très lyrique.  C’est un artiste à voix dont la qualité demeure dans la polyvalence notamment la composition et la production.

Réalisé par Big Kloz, le vidéogramme épouse bien l’esprit du titre. Entre entrée en scène très frenchy à la façon Dadju dans son titre « Reine », il occupe bien son espace sans apostrophe. L’alliage du lingala dans cette chanson dénote d’une certaine séduction envers sa fanbase, stratégie payante pour War Machine qui tente de conquérir une audience assez dubitative et très versatile?

Rien n’est moins sur, mais « je te promets » est plutôt bien plébiscité par le public pour l’instant avec près de 30K sur Youtube en 4 jours. L’album de Shyne demeure vivement attendu, près de trois ans après « à l’eau ». Salatiel dont Mr Shyne est proche participera à cette aventure!

Lire aussi dans le même sujet : Sandrine Nnanga pose avec tendresse sur « Pas Besoin »

Frédérique Ottou donne des frissons dans « Bi Nga Buni »

Cysoul joue au cupidon dans « Eternité »

Magasco et Lady Ponce rendent hommage à la légende NKODO SITONY dans « Nyang Nyang »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance