POLITIQUE
A la Une

CRISE ANGLOPHONE : Sisiku Ayuck Tabe discuterait d’un cessez-le-feu avec le gouvernement

Le leader sécessionniste se serait entretenu hier avec les émissaires du gouvernement Camerounais à l’archidiocèse de Yaoundé, sous l’initiative de l’ONU.

C’est par un communiqué signé de Ayuck Tabe, leader sécessionniste « Ambazonien » détenu à la prison principale de Yaoundé, que que Le Quatrième Pouvoir a appris la nouvelle de la rencontre entre le gouvernement Camerounais et dix leaders sécessionnistes.

La rencontre se serait déroulée à l’archidiocèse de Yaoundé et aurait porté sur un cessez-le-feu en zone anglophone. C’est une initiative portée par l’ONU. Le gouvernement était représenté par une délégation de 9 personnes conduite par Léopold Maxime Eko Eko, patron de la direction générale de la recherche extérieure (DGRE) selon une sources.

Le leader sécessionniste a émis des conditions indispensables pour un retour au calme en zone anglophone. « Une annonce publique d’un cessez-le-feu faite par le président, Paul Biya, le retrait des militaires du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et une amnistie générale en faveur des prisonniers ambazoniens, qui devront tous être relâchés, » sont entre autre s ces conditions nous révèle Jeune Afrique.

Ayuk Tabe aurait, selon toujours nos confrères de JA, ouvert la porte à un dialogue de paix avec le gouvernement, qui ne pourrait se tenir « qu’à l’extérieur du territoire camerounais une fois les autres conditions remplies. »

Jusqu’ici le gouvernement Camerounais n’a pas communiqué sur cette actualité.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance