CULTURELIFE STYLE
A la Une

Tzy Panchak mis à rude épreuve dans « Apart »!

3 ans après s’être révélé au grand public via « Mad 4 yu luv », l’artiste déroule son bout de chemin. Signé chez Blu Nation, Tzy Panchak est résolument tombé amoureux des polyphonies nigérianes. Entre afropop, et voix glacée similaire à 2Face, le chanteur camerounais a dévoilé le 26 juin 2020, une étrange sauce à la fois digestive et mélancolique « Apart ».

Pied de nez vocal

Il possède la même signature que l’artiste nigérian 2Face. Une couleur vocale qui le range dans un registre assez transversal. Si Tzy fait le choix de l’afropop, très embarqué dans les années 1990-2000 au Nigéria, Ghana, Afrique du Sud, Cameroun, c’est qu’il s’y trouve. Choix de cœur, ou choix de raison, sa voix séduit de « Na so » à « Stay With Me » (à ne pas confondre au tube de Stan Smith). Il y va sans ambage et se place comme une valeur sure semi-frenchy.

Aucune prise de risque

Si la mélodie fait un clin d’œil au duo Stanley Enow ft Mr Eazi « Adore You », l’on constate qu’il est très à fleur du conte. Il privilégie le chant qu’à l’armature de sa musique. Pas de plongeon dans l’inconnu, ce qui lui accorde très certainement le capital confiance auprès de sa fan-base. Très dansant, le titre est un miroir aux alouettes coté interprétation suivant l’esprit des notes.

Le pardon, le viol: thèmes phares

Dans le vidéogramme, on aperçoit un homme très amoureux pour un couple pas du tout ordinaire. Ils sont braqueurs, et se font « braqués » à leur tour. Le comble vient de sa compagne violée par ces bandits sans foi ni loi, tandis que le petit-ami est mis hors d’état de nuire, afin de réaliser leur sale besogne. Malgré cela, il apaise, et conforte sa bien aimée. Quelques mois après, elle tombe enceinte de son violeur….

Bling-bling ou sobre?

Réalisé par Mr Adrénaline, le clip met plus en vitrine du « luxing » plutôt que du « history ». Des scènes qui regardent plus l’aspect « Shyne ». Oui on l’a compris, nous sommes en 2020, entre piscine, parking, bolides, etc…elle frappe énormément. La réalisation se la joue très américaine. ou est passée l’équilibre?

Tzy est-il In or Out?

Le développement de la scène nigériane et son impulsion à l’international a ouvert la voie aux autres pays pour leur permettre à eux-aussi de dévoiler leurs artistes sur la scène internationale.C’est le cas au Cameroun.

Avec des voix de la musique comme Mr Léo, Salatiel, Blaise B, Magasco, Stanley Enow, Locko et j’en passe, Tzy Panchak se situe dans cet intermédiaire. D’ailleurs, ses nombreux duos e témoignent de son extrême constance dans les tendances, aussi bien que dans les collab choisies.

Les artistes peuvent toucher un plus grand public en s’inspirant de la réussite des artistes nigérians, mais aussi en trouvant leur propre voie. Fally Ipupa par exemple, alterne les albums Afro pop, plus tournés vers le grand public, et les albums purement imprégnés de Ndombolo et de Rumba congolaise, plutôt destinés à son public en Afrique. Ce développement est possible grâce aux fans africains des artistes qui exportent la musique avec eux partout dans le monde. La musique est ce qui les rattache à leur pays d’origine.

Toutefois, ces artistes n’ont pas le même rayonnement à l’international que leurs confrères Nigérians. En effet, même si certains commencent à se faire connaître aux Etats-Unis (les cas Salatiel, Lornoar,) ils connaissent principalement un succès mitigé et très en dessous en Europe pour l’instant. Le challenge demeure, en attendant, soyons « apart »!

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance