CORONAVIRUSCULTURE
A la Une

Covid19 : L’Union Africaine invoque la synergie d’actions dans le secteur Arts

L’instance panafricaine a organisé un forum virtuel le 27 mai 2020, à l’attention des Ministres chargés de la Culture et du Patrimoine. Cette rencontre avait pour but de faire du partage d’expériences dans la lutte contre le coronavirus, une porte de sortie à solutions durables.

L’objectif de ce forum virtuel des ministres des arts et de la culture des pays africains était de réfléchir pour trouver des réponses idoines en vue d’amoindrir la propagation de la pandémie dans ce secteur vital des économies du continent. Organisé en mi-journée, la rencontre coté Cameroun s’est déroulée au cabinet du Ministre des arts et de la culture Ismael Bidoung Mpkatt.

Après avoir exprimé la gratitude de son pays à la Commission pour une telle initiative, le MINAC a exposé le plan de riposte national « S’agissant des efforts d’éradication de cette pandémie, le chef de l’Etat a impulsé une stratégie nationale de riposte nationale contre la propagation de la Covid-19 et a édicté entre autres 23 mesures barrières dont la mise en œuvre est coordonnée par le Premier ministre, chef du gouvernement à travers le ministère de la Santé publique (Minsanté), d’autres ministères techniques partenaires et les organisations spécialisées concernées qui travaillent sans relâche à lutter contre la propagation de cette effroyable pandémie », a-t-il indiqué.

Ces indications intervenaient à la suite des propos de S.E Amira Elfadi, Commissaire aux affaires sociales de l’UA, le discours d’ouverture de Mohamed Lai Vice-ministre de la culture du Nigéria, ou encore de S.E Acheuk Youcef, ministre algérien du travail qui a d’ailleurs exposé sur la « sécurité sociale des travailleurs culturels dans le secteur des industries culturelles & créatives : le contexte de l’Algérie. »

Le Ministre a toutefois révélé qu’en dépit de l’application de ces mesures barrières, le rapport quotidien sur l’évolution de la pandémie que rend chaque jour le Centre des opérations spécialisées du Minsanté, donne des statistiques préoccupantes. A partir de là, « la positivité des tests de contamination reste une réelle menace. »

Comment relancer le secteur Arts face au Covid19

Au Cameroun comme partout ailleurs, les mesures de confinement prises par l’Etat ont considérablement ralenti les activités des arts et spectacles provoquant une baisse drastique des revenus des artistes. Le ministre a indiqué, que conscients de la gravité de cette crise, « nous avons décidé d’être proactifs en impliquant les 24 pôles artistiques et culturels organisés par discipline à la campagne de sensibilisation contre le Covid-19 ».

A ce niveau, il a rassuré que « la médecine alternative et la pharmacopée africaine ont proposé diverses formules et produits préventifs et curatifs contre la Covid-19 sur la base des savoirs thérapeutiques locaux ». En plus, le mode et le design apportent leur touche dans la confection des masques, tout comme les artistes mènent de manière intensive en langues locales, des actions de sensibilisation contre cette pandémie. Une idée qu’a d’ailleurs partagé le président des artisans du Cameroun au micro de www.lequatrièmepouvoir.com

En ajout, le pôle organisation des savoirs a mis en place une unité de veille pour la collecte et l’archivage des données sur cette maladie. Bien plus encore, le MINAC a estimé dans sa communication, la nécessité de renforcer la coopération intra africaine dans cette lutte par le « soutien aux efforts dans le domaine de la pharmacopée traditionnelle, la mise sur place d’un Fonds d’appui à la gestion et à l’entretien du patrimoine culturel et l’aide d’urgence à l’écosystème culturel des États », a-t-il proposé.

De concert avec le Ministre des arts et de la Culture, Michel Abanda, Directeur du developpement et de la promotion n’a pas manqué de souligné le caractère fédérateur des propositions, le salut à la mémoire de nos héros partis (Manu Dibango notamment), et la constance des perspectives liées aux patrimoines (éducation aux conservateurs de musées & visiteurs) et autres lieux de savoirs. Une philosophie que n’a pas manqué d’analyser le patron du CERDOTOLAT dans un postulat de developpement du continent, et la préservation des acquis culturels avec ancrage pour la pharmacopée traditionnelle.

En amont, le monde financier africain

Le 23 mars 2020, les ministres africains des finances se sont réunis lors d’une conférence virtuelle pour un échange d’idées sur les efforts de leurs gouvernements respectifs en vue de faire face aux impacts sociaux et économiques du COVID-19. Ils font remarquer que même avant la pandémie de COVID-19, l’Afrique connaissait déjà un énorme déficit de financement dans les mesures et programmes de financement visant à réaliser les ODD et les cibles et objectifs de l’Agenda 2063. Les ministres soulignaient que sans efforts coordonnés, la pandémie de COVID-19 aura des implications importantes et néfastes sur les économies africaines et la société dans son ensemble. Les prévisions économiques initiales dans la plupart des économies sont en moyenne, revues à la baisse de 2 à 3 points de pourcentage pour 2020 en raison de ladite pandémie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance