CORONAVIRUSECONOMIEINTERNATIONAL
A la Une

Face au Covid-19, les personnels soignants sont inquiets en Afrique

Au Togo tout comme en Côte d’Ivoire, des soignants s’inquiètent du manque de moyens de protection. Des agents de santé ont contracté la maladie après avoir été en contact avec des patients du Covid-19. En Europe, plusieurs agents de santé ont déjà perdu la vie en tentant de venir en aide aux personnes touchées par le Covid-19. Une situation que redoutent les personnels soignants dans les pays africains aux systèmes de santé jugés défaillants. Au Togo par exemple, trois médecins et une infirmière ont contracté la maladie après avoir été en contact avec des patients du Covid-19.

Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), explique que  » malheureusement nous avons quatre collègues contaminés sur les 34 cas que compte le Togo. Cela peut être un coup pour nous. Mais ce n’est pas une raison pour nous d’abandonner. Nous sommes déterminés à continuer. »

Gilbert Tsolenyanu demande « des mesures de protection. Nous avons des défaillances dans le système de santé mais cela ne devrait pas nous empêcher de vaincre, de triompher. « 

Tout manque dans les hôpitaux

Les agents de santé en Côte d’Ivoire, ne veulent pas vivre la situation de leurs camarades du Togo. Dans une déclaration faite le 29 mars 2020, ils ont invité le gouvernement à prendre les mesures qui leur permettront de faire face en toute sécurité au Covid-19.

« Sur le terrain, le matériel est insuffisant pour la prise en charge des malades et des cas suspects », confirme Dr. Didier Séka, secrétaire général de la plateforme des syndicats de la santé et les syndicats associés.

Il insiste qu’il leur « faut du matériel de protection individuelle, des combinaisons, des blouses, des masques FPP2, des gants en quantité suffisante, du matériel de désinfection en nombre, des zones de quarantaine identifiées pour la prise en charge des malades. »

Le syndicaliste dément cependant qu’il existe une menace de grève si les revendications de son mouvement n’étaient pas satisfaites.

Quant au coordonnateur de Civis-Ci, une association d’éducation à la citoyenneté et à la promotion des droits humains, il se dit choqué par l’état du système sanitaire dans un pays comme la Côte d’Ivoire.

Pour Dr. Christophe Kouamé, « devant le nombre de personnes contaminées en Côte d’Ivoire qui est de 168 ( à la date du 30 mars 2020), nous pensons qu’on aurait pu avoir un minimum de matériel. Nous n’avons pas atteint le chiffre de 200.000 ni même 20.000 cas et nous sommes déjà surpris de constater qu’il n’y a pas assez de matériel pour faire face à ces 168 cas. »

La plupart des centres de santé en Afrique subsaharienne sont sous-équipés. Une réalité qui fait craindre le pire aussi bien pour les personnels soignants que pour les populations face à la pandémie de Covid-19.

« Le meilleur conseil à donner à l’Afrique est de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd’hui », avait laissé entendre le 19 mars dernier, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, alors que le continent connaissait une multiplication des cas de Covid-19.

Source: DW

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance