INTERNATIONALSOCIETE
A la Une

Un Camerounais à la tête, du Focus Group of Artificial Intelligence For Heath

CEO de True-Spec Africa, Franck Verzefé est le tout premier Camerounais et deuxième Africain à diriger ce département qui est un groupe d’intelligence artificielle basé sur les solutions contre les faux médicaments. Son département d’intelligence artificielle est l’un des départements constituant le ‘’focus group of artificial iuntelligence for health’’ qui est une branche de l’union internationale des télécommunications (IUT/WHO).

Sa mission ? Juguler la circulation des médicaments falsifiés ou sous-standards qui causent d’énormes torts dans le monde.
Composée de 193 États membres, de 900 entreprises, universités et organisations nationales et régionales, l’union internationale des télécommunications (L’UIT), au sein de laquelle les États et le secteur privé se coordonnent, est chargée de la réglementation et de la planification des télécommunications dans le monde, elle établit les normes de ce secteur et diffuse toutes les informations techniques nécessaires pour permettre l’exploitation des services mondiaux de télécommunications.

Cet organisme de l’ONU ayant en son sein, le focus group of artificial intelligence for heath, (FGAI4H) en partenariat avec l’OMS milite pour la mise de l’intelligence artificielle au service de la santé en améliorant, le diagnostic le triage et le traitement.
À seulement 27 ans, Franck Verzefé le créateur de True-Spec, un scaner technologique portatif pour traquer les faux médicaments, vient d’être porté à la tête de ce département. Le chercheur a été choisi après des conférences données en Inde et au Zanzibar. Déjà dans le top 30 de l’OMS des innovateurs africains dans le domaine médical, Franck Verzefé, le génie camerounais, aura pour principale mission de diriger un collège d’experts issus d’horizons divers. L’équipe devra lutter contre les médicaments falsifiés par le moyen de l’intelligence artificielle. Il s’agira pour l’équipe, que conduit le jeune prodige de définir les standards internationaux, les référentielles, règlementations et politiques d’utilisation de l’IA dans le domaine de l’analyse.
Doctorant en pharmacie à l’Université de Lubumbashi en République démocratique du Congo (RDC), Franck Verzefé est née d’un père camerounais et d’une mère nigérienne. Après des études secondaires sanctionnées par un baccalauréat décroché au Lycée de Babouantou, dans sa région natale, ce passionné de la recherche va d’abord suivre des études en biochimie à l’Université de Dschang, avant de s’envoler en 2013 pour la RDC, où il va s’inscrire dans la prestigieuse institution supérieure située dans la province du Katanga.

Top 5 des entrepreneurs sociaux africains à l’African youth award en 2017, top 100 des idées du millénaire de TedX Johannesburg en 2018, top 50 des jeunes camerounais les plus influents classé par Advance média en janvier 2019, et surtout top 30 de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) des innovateurs africains dans le domaine médical en mars 2019, franck verzefé devra retrousser les manches pour être à la hauteur des challenges qui l’attendent.

La sélection du jeune chercheur pour présider aux destinées de ce département entièrement dédié à l’usage de l’installation artificielle pour barrer la voie aux médicaments falsifiés, arrive à point nommé, dans un contexte où les médicaments contrefaits, à l’origine de nombreux décès, posent un véritable problème de santé publique.

Ferry Djou

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance