POLITIQUE

Jules Njawé : <<…aucun président français qui a osé s’en prendre à Paul Biya n’a fait deux mandats >>

Selon le fils de feu Puis Njawé, Paul Biya n’est pas venu développer le Cameroun matériellement. Son combat est de mettre fin à l’impérialisme et au néocolonialisme occidentale au Cameroun.

C’est un soutien pour le moins inattendu que reçoit le président camerounais Paul Biya. Contrairement à son défunt père qui était opposé au régime Biya, Jules Njawé, le fils de feu Puis Njawé, supporte le président de la République.
Paul Biya, le nationaliste

Ce vendredi 10 janvier 2020, dans une tribune libre publiée sur Facebook, le consultant média encense « L’homme Lion ». Il pense que Paul Biya fait peur à la France depuis qu’il a commencé à bafouer les accords coloniaux en décidant de créer sa propre armée républicaine. Non pas avec l’accord de la France comme le stipulait l’article concernant la formation de l’armée Camerounaise. Mais plutôt avec Israël. « La France a compris que Paul Biya sera un caillou dans sa chaussure concernant leurs ambitions néocolonialistes et impérialistes en Afrique centrale », affirme-t-il.

Les accords coloniaux pas renouvelés

Selon le fils de feu Puis Njawé, l’actuel locataire d’Etoudi a tourné le dos à l’hexagone. La preuve : Les accords coloniaux n’ont pas été renouvelés, Bolloré quitte le Cameroun. La reconstruction de la Sonara accordée plutôt à la Russie et non à la France. Et les chantiers de construction des stades, route etc. confiés à la Turquie, à la Chine, etc.

De quoi faire perdre le sommeil à l’Elysée. « Comme en Côte D’ivoire, il (Sarkorzy) voulait imposer un valet de la France à la tête du Cameroun. Mais c’était sans compter sur la sagesse du patriarche protégé par les ancêtres », écrit Jules Njawé.

Celui-ci rappelle « qu’aucun des présidents de la France qui avaient osé s’en prendre au patriarche Camerounais n’a pu faire 2 mandats. La France se voit entrain de tout perdre au Cameroun et en perdant tout au Cameroun, Elle perd tout en Afrique centrale », renchérit-il.

Selon l’activiste politique, Biya Paul n’est pas venu développer le Cameroun matériellement. Il est venu développer le Cameroun mentalement. Son combat, sa mission, dit-il, est de mettre fin à l’impérialisme et au néocolonialisme occidentale au Cameroun.

Source : Actu Cameroun

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance