SOCIETE
A la Une

Drame: Un Professeur de Lycée poignardé par son élève

Un jeune homme, élève en classe de 4 ème au lycée de Nkolbison a froidement poignardé son enseignant. Le corps de ce dernier se retrouve au CHU de Yaoundé.
Cet autre acte de criminalité remet au goût du jour, le problème de suivi des enfants par les parents et le contrôle strict des élèves à l’entrée et au sein de l’établissement scolaire.
On se souvient qu’en 2019, un élève perdait la vie au lycée Bilingue de Deido des suites aux coups de poignards.

Le sous-préfet de Yaoundé 7 déjà sur les lieux. Les cours suspendus pour la journée. L’enseignant a été poignardé en plein cours par un élève de 4e qui a fui. Le nom de l’élève Bisse Ngosso Brice agé de 15ans de la 4ème espagnole aurait eu une mauvaise note, pendant que le professeur remettait les copies ,cet élève l’a poignardé avec un compas.

Fait inédit à Nkolbissong: Témoignages

D’après les premières informations obtenues des sources encore sous le choc, la scène a eu lieu il y a 2h environ, dans une classe de 4e Espagole 2 au Lycée classique de Nkolbisson.

Un collègue, prof de Mathématiques en cours d’intégration ( E.C.I.), #NJONI_TCHAKOUNTE_Maurice (né en 1994) enseignait paisiblement jusqu’au moment où son attention sera portée sur un élève manifestement distrait. S’étant rapproché de l’élève, le prof constate que celui-ci est plutôt concentré à pianoter sur le clavier de son #téléphone_portable.

Courroucé,l’enseignant intimera l’ordre à l’élève (15 ans) de lui donner ledit téléphone, qu’il devra faire confisquer par les services administratifs compétents, conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’établissent en matière de possession et usage des téléphones portables au sein des établissements scolaires.

L’élève refusera d’obtempérer, malgré les multiples ordres intimés par l’enseignant.

Frustré par l’attitude méprisante de l’élève, le prof va essayer de saisir du téléphone. Une tentative à laquelle l’élève opposera une résistance manifestement violente et farouche. S’en suivra donc une épreuve de bras de fer au cours de laquelle dans des péripéties encore non élucidées jusqu’ici, l’élève se servira d’un objet identifié comme un #compas pour commettre enfin l’irréparable.

Bain de sang. Chaos dans la salle de classe: cris, bousculades, etc. Des collègues accourent. Le prof est en train de se vider de son sang…et de son souffle. Il faut faire vite. Le prof est transporté dans 1 véhicule. Destination: Centre Hospitalier Universitaire (C.H.U.) de Yaoundé.

La voiture transportant le prof arrivera effectivement au C.H.U. Enfin presque. Mais pas le prof. Je veux dire pas son souffle, ni son sang. Ces deux sources vitales se videront net au portail du C.H.U…

Tolé au Lycée classique de Nkolbisson. De hauts responsables du MINESEC y sont en ce moment.

À suivre

Jack Bessala

 

Nous reviendrons pour plus de détails

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance