SOCIETE
A la Une

YAOUNDE Un pasteur tue et enterre trois de ses fidèles

Les corps ont été exhumés par les éléments de la police sous la supervision du parquet dans la matinée du vendredi 27 décembre 2019.

Ce sont essentiellement des sexes féminins. Le cas interpellateur, c’est celui d’une femme MEGUEM Julienne, recherchée depuis le mois d’octobre 2019 par sa famille qui décide de s’acharner sur le Pasteur d’une église de réveil le nommé TADIE Luc que fréquentait Julienne.

Après de vives menaces, le pasteur trac et révèle à la famille avoir enterré leur fille quelques jours plus tôt par ses propres soins. Fortes de ces révélations, la famille saisie alors la police et la justice qui procèderont ensuite à une enquête et d’exhumation du corps de la fille.

Arrivée sur le lieu de l’enterrement indiqué par le pasteur TADIE, la police et la famille sont terrifiées. Au lieu d’une tombe, ils découvrent deux autres. L’œuvres du pasteur.
Tous les corps ont ainsi été exhumé comme présentés sur ces images afin que les différentes familles puissent procéder à leur identification formelle.

Le Pasteur TADIE Luc est pour le moment en détention provisoire et subit surement une série d’interrogation. Quant à la famille de Julienne, elle a entamé son deuil après un enterrement plus digne à Douala.

Le phénomène des églises dites de réveil ne cesse d’accroitre son hégémonie au Cameroun. Elles pourraient même rivalisées avec les débits de boissons. Et chaque fois des cas similaire à celui de Julienne sont décriés dans nos familles.

Par Ulrich MMALA et Ndenmeko Bankoue Landry

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance