14 FÉVRIER 1998-14 FÉVRIER 2019 ,CELA FAIT 21 ANS QUE NSAM-EFOULAN A ÉTÉ LE THÉÂTRE D’UN INCENDIE GÉANT.

UNE CATASTROPHE QUI A FAIT PLUS DE 200 VICTIMES SELON UN BILAN OFFICIEL

Pendant que le monde entier célèbre la saint Valentin, la fête de l’amour, le Cameroun rend hommage à ses morts.

14 février 1998. Un wagon citerne contenant du carburant d’une contenance de quelque 100.000 litres se reverse au lieu-dit dépôt Scdp au quartier Nsam Efoulan  en plein cœur de Yaoundé.

Les riverains accourent pour puiser l’essence à l’aide des bidons et autres récipients. Mal leur en prendra puisque un violent incendie va se déclarer.

Le  feu qui surgit fait plus de 200 victimes carbonisées selon les chiffres officiels. A l’époque des faits, Paul Biya rompt le silence et instruit dans l’urgence la mise sur pied d’une commission pour établir toutes les responsabilités cet accident. Pareillement, il a été décidé de la sécurisation de la zone en expulsant les riverains. Au final, deux commissions d’enquête prescrites par le chef de l’Etat voient le jour.

21 ans après la tragédie, les responsabilités tardent à être douloureux souvenir qui a fait tâche d’huile dans la conscience collective. <<En cette journée  de triste anniversaire , ayons une pensée pour les victimes de cette catastrophe>> commente Adriano Koagne. <<Des dizaines de camerounais ont péri dans la catastrophe de NSAM-EFOULAN . Journée triste anniversaire>> Davy Fleury Ouambo s’en attriste.

Pendant que la saint Valentin polarise toutes les attentions à l’échelle nationale, une minute de silence s’impose en souvenir de tous nous chers disparus de cette catastrophe.

Ferry Djou.

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Traduction »
Fermer