[OPINION] CAN2019: Voici l’acte 1 d’une série d’humiliation réservée à Paul Biya

La solitude du Maître…
En attendant que le plan de guerre de Charly Noah nous ramène notre CAN 2019, la terrible nouvelle retirant au Cameroun l’organisation de cette compétition est officielle. Un coup de massue. Une humiliation pour tout le pays.


Tout ce que les Mbappe Leppe, Atangana Ottou, Ndoumbe Léa, Michel Kaham, Docteur Abega, Tsebo Jean Marie, Manu Dibango, Ndip Akem, Mbida Arantes, Omam Biyick, Calixte Beyala, Geremi Njitap, Samuel Eto’o, Stephen Tataw, Patrick Mboma, Dikongue Pipa, Jean Daniel Eboue, Thomas Nkono et tant d’autres Camerounais ont construit à force de travail, avec persévérance et talent a été balayé…
L’incurie, la cupidité, le laxisme, l’incompétence, l’inertie ont emporté l’image d’un Cameroun plein de compétences et doté d’immenses ressources financières et matérielles.
En grattant juste un peu, on retrouve le même tableau dans le dossier de l’énergie, dans celui des routes, dans celui de Camair-Co, etc. Point commun à tous ces dossiers, les milliards coulent à flots. Les caisses de l’État se vident au profit des individus qui desservent le pays qui les a appelé de l’obscurité à la lumière. Ce groupuscule vient de recouvrir le Cameroun entier d’une honte inqualifiable.
Et le Président de la République alors ? Ils viennent d’étaler à la face du monde que sa parole ne pèse plus pour ses collaborateurs. Il a pris un engagement solennel. Eux ont exécuté leur propre agenda, à la poursuite effrénée des milliards.
Pays recouvert de honte, Président de la République humilié, caisses de l’État siphonnées, il ne reste qu’une seule à Paul Biya : montrer qu’il reste le maître de ce système qu’il a façonné et qui vient de lui valoir l’échec le plus cuisant de sa carrière.
Reprendre la main, rapidement, efficacement voire brutalement est la seule option de survie qui s’offre à Paul Biya. Toutes les victoires politiques remportées ont formé face à lui une coalition dont le plus grand plaisir n’est plus seulement de l’évincer mais plutôt de l’humilier.
Le retrait de la CAN 2019 apparaît comme l’acte 1 d’une série…

Journaliste: Raoul Dieudonné Lebogo Ndongo

Facebook Comments
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close