Thursday, 05 April 2018 20:59

CAMEROUN – JEUX FENASCO : LA COLERE DE NALOVA LYONGA

Written by FRANCIS EBOA

La ministre des Enseignements secondaires n’a pas digéré le gros retard des travaux des infrastructures à Ngaoundéré.

« Voulez me faire croire qu’avec les 150 millions de budget pour les infrastructures, c’est ce que je vois là ? Je ne suis pas technicienne, mais j’aurais fait mieux». Telle est la quintessence des propos tenus par le ministre des Enseignements secondaires le 31 mars dernier. Ayant à peine foulé le sol de Ngaoundéré, capitale régionale de l’Adamaoua qui abritera les jeux FENASCO ligue A qui se sont ouverts et ce jusqu’au 08 avril prochain, Nalova Pauline Lyonga Egbe a improvisé une descente sur les différents sites. Ainsi, elle s’est rendue tour à tour au lycée classique et moderne, au lycée technique, au collège de Mazenod et au stade Ndoumbé Oumar. Une descente à l’issue de laquelle le constat sera amer. La Minesec fait même des remontrances au sous-directeur chargé des infrastructures au Minesec, au président exécutif de la ligue nationale de la Fenasco et aux différents entrepreneurs. A la fin de cette descente imprévue, la ministre s’est d’ailleurs abstenue de toute déclaration à la presse. « Rien n’a été fait donc, je ne peux rien vous dire, de peur de ne pas dire des choses qui ne seront pas bonnes », a-t-elle lancé. En effet, lors de cette descente, ce n’est pas la gestion des ressources humaines qui aura été en faveur des responsables tancés par la ministre. De fait, la délégation du Nord-Ouest, la toute première à fouler le sol de Ngaoundéré le 31 mars à 11h n’a pas été logée à bonne enseigne. «Madame le ministre, nous avons faim. Nous sommes partis de Bamenda hier à 9h et sommes arrivés ici à Ngaoundéré aujourd’hui à 11h. Il est déjà 15h et personne d’entre nous n’a simplement bu de l’eau.

 

Même le papier hygiénique dans les toilettes, nous n’avons pas », a clamé un athlète de la délégation du Nord-Ouest. N’empêche que le sous-directeur des infrastructures au Minesec a tenté de peindre en rose un décor lugubre. D’où le recadrage à lui fait par Boniface Bayaola, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires. «Taisez-vous monsieur. Le ministre s’adresse à l’entrepreneur et vous voulez justifier quoi ? Vous allez répondre de tout ça à Yaoundé le moment venu », a-t-il fulminé.

 

Selon une source proche du ministre, l’on assistera certainement aux grincements de dents côté restauration. «Au départ, il était prévu trois prestataires par site pour la restauration, à savoir un prestataire pour le petit déjeuner, un pour le déjeuner et un autre pour le dîner. Mais comme les gens sont ce qu’ils sont, ils se sont arrangés à attribuer tout ce marché à un seul prestataire qui est leur ami», souligne notre source. En tout cas, soucieux du bon déroulement de ces jeux dans sa région, le gouverneur Kildadi Taguiéké Boukar a fait une mise en garde. «Madame le ministre, calmez-vous. Si les choses ne se passent pas bien, je vais personnellement signer une garde à vue administrative à tous ceux qui tenterons de saboter cet évènement de grande envergure », a martelé le gouverneur.

 

FRANCIS EBOA

 

Source : ŒIL DU SAHEL

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers