Wednesday, 28 February 2018 22:20

CAMEROUN – SPORT : AFFAIRE PANTHERE DU NDÉ,KETCHA COURTES ET CALVIN DJAPA ACCUSES DE FAUX ET USAGE DE FAUX

Written by BERNARD TCHAMI / LE MESSAGER

Au terme d’une réunion de crise qui s’est tenue au siège de la ligue de football professionnel de football du Cameroun le 20 février 2018 à Yaoundé, jules François famawa a été reconnu comme nouveau président du conseil d’administration de la panthère sportive du Ndé.

D’après des sources généralement bien informées, Célestine Ketcha courtes a été déboutée au terme de cette réunion de médiation assortie d’éventuelles poursuites judiciaires au même titre que Calvin DJAPA. Les deux caciques qui ont présidé aux destinées du club pendant de longues années, sont accusés de « faux et usage de faux, falsification de documents, imitation de signatures ». D’après les informations parvenues à notre rédaction, les documents présentés par le maire de la commune de Bangangté au cours de la réunion du 20 février dernier dans la perspective de démontrer qu’elle a déjà affilié l’’équipe, portaient entre autres, des marques de falsification et des fausses signatures, notamment celle de sa majesté KEMAJOU ROGER, chef supérieur bahouoc par ailleurs président de l’association panthère sportive du NDE. Surpris par le comportement de l’élue du peuple, les responsables de la LFPC ont exigé la présence du « gardien des traditions » dans la capitale politique afin de justifier la véracité des faits.

 

Le chef bahouoc et jules famawa portent plainte

 

À son arrivée à Yaoundé, ce dernier qui vient de parcourir environ 300 km, ne reconnaît pas la signature qui est apposée au bas des documents versés par l’ex-PCA de la panthère. Il décide sous le feu de l’action de porter plainte contre Célestine Ketcha courtes pour « faux et usage de faux et imitation de signature ». Quant à Calvin Djapa, il est attendu pour répondre de ses actes devant la justice pour avoir proféré des injures à l’endroit de jules François famawa lors de la réunion d’il y a quatre jours à Yaoundé. Les deux personnalités paient aussi le prix de leur comportement belliqueux vis-à-vis des 12 chefs traditionnels du NDE lors de l’assemblée générale extraordinaire du 13 février 2018 à Bangangté, lesquels étaient traités de « mendiants » au même titre que ceux qui présidaient cette rencontre importante.

 

Deux panthères s’entraînent

 

Malgré le bâton de commandement que les « rois du Ndé » ont unanimement remis à jules- François famawa le 3 février dernier lors de l’ag extraordinaire, Ketcha courtes, déterminée à gérer sans partage le patrimoine de panthère comme elle en a été habituée, a transcendé les conclusions des travaux pour demander aux joueurs acquis à sa cause de s’entraîner. Parallèlement, jules-François famawa a choisi le stade municipal de Bazou afin de permettre à ses joueurs de préparer sereinement la première rencontre qui les oppose mardi 27 février 2018 à Bafang contre matelot de douala pour le compte de l’élite Two. Plusieurs personnes interrogées à Bangangté, Tonga, bassamba et Bazou disent être favorables à l’équipe de famawa arguant qu’ils ne veulent pas des « voleurs » dans le Ndé. Au moment où nous allions sous presse, il nous a été indiqué que le tout premier conseil d’administration de l’ère jules-François famawa qui allait se tenir dans la capitale départementale du Ndé le 23 février 2018, a été reporté à une date ultérieure.

 

SOURCE: LE MESSAGER N°5017 DU LUNDI 26 FEVRIER 2018

 

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers