Friday, 02 February 2018 16:47

CAMEROUN-FOOTBALL : L’INCERTITUDE PERSISTE AU SEIN DE LA LIGUE PROFESSIONNELLE

Written by ALFRED EPACKA / EMERGENCE

La Ligue ne dispose encore d’aucune ressource financière pour lancer le championnat dans 8 jours.

«Le démarrage du championnat ne concerne pas uniquement la ligue. Nous avons besoin de la contribution de certains partenaires », déclarait mercredi dernier le président de la Ligue de Football professionnel du Cameroun. C’est que l’organe autonome qu’il dirige n’a encore rien reçu de la part de ses pourvoyeurs de fonds. Il semble donc clair que la probabilité pour que le championnat ne démarre pas dans une semaine reste considérable. La Ligue de Football Professionnel du Cameroun, à moins qu’elle ne reçoive de l’argent très rapidement, ne pourra pas tenir le délai qu’elle s’est, elle-même, et pour ce qui peut être considéré comme la énième fois, fixé pour lancer la saison.

 

Et en termes de délai, « la Caf nous a enjoint de terminer le championnat en juin. Or, nous n’avons même pas commencé. On va faire comment ? On ne peut pas attendre éternellement », a précisé le patron de la LFPC. Sous cet angle-là, il ne reste qu’à imaginer que la saison du championnat professionnel camerounais soit lancée la semaine prochaine sans que les clubs aient reçu le moindre soutien financier de la Ligue. Car celle-ci attend encore que la Fédération Camerounaise de Football lui verse 410 millions de FCFA pour le compte de la prise en charge de l’organisation des championnats de première et deuxième divisions.

 

D’autre part, il y a aussi 350 millions de FCFA qui doivent provenir du Gouvernement, relatifs aux frais de fonctionnement de la ligue, auxquels il faut ajouter 560 millions de FCFA pour le traitement salarial des véritables acteurs du football camerounais que sont les joueurs et les encadreurs. A ces différents montants, il faut ajouter les 910 millions que doit apporter MTN, le sponsor officiel de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun.

 

Mais la LFPC n’est peut-être pas la seule à ne pas encore être prête. Encore que ses problèmes disparaitront comme par enchantement dès qu’elle recevra l’argent qu’elle attend. Du coté des clubs qui doivent participer au championnat, on peut encore trouver des conflits qui vont sûrement avoir un impact sur le championnat. Entre autres, « il faut clairement identifier qui, du président de l’association ou du directeur de la société, a le droit de libérer un joueur », preuve que le bicéphalisme ne semble pas encore disposé à rester sur le banc de touche.

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers