Wednesday, 14 March 2018 12:45

CAMEROUN – POLITIQUE : SENATORIALES 2018, LE FINANCEMENT EST LÀ

Written by JEAN FRANCIS BELIBI / CAMEROON TRIBUNE

Les partis politiques concernés ont jusqu’à vendredi prochain pour se rapprocher du MINAT afin de rentrer en possession de l’appui de l’Etat.

 Cest officiel depuis hier. Le financement public, prévu dans le cadre de la campagne électorale pour l’élection des sénateurs prévue le 25 mars 2018 est disponible. C’est un communiqué du ministre de l’Administration territoriale rendu public hier qui invite les partis politiques engagés dans le cadre de ce scrutin à déposer leurs relevés d’identité bancaire afin de rentrer en possession de l’appui des pouvoirs publics. Une annonce qui tombe comme un soulagement pour certaines des formations politiques qui ont commencé la campagne électorale samedi dernier. Toutefois, il convient de relever que les neuf formations politiques concernées ont bien dû trouver des moyens pour couvrir les activités qu’ils ont engagées depuis le lancement de cette campagne électorale. Il fallait bien couvrir certaines dépenses liées soit à la confection des affiches, des professions de foi… Chacun y est allé de sa manière.

Même si l’on constate qu’au final, il s’est agi de part et d’autres des contributions des militants et des candidats à ce scrutin. Cas pratique, le RDPC qui, dans de nombreuses circonscriptions a tenu des réunions pour amener ses militants à mettre la main à la poche pour contribuer financièrement à l’organisation de certaines activités. Mais cette formation politique n’était pas seule dans ce cas. « Nous nous sommes préparés en conséquence avec les contributions des militants et des cadres, la vente des cartes et autres gadgets du parti », souligne Aboubakar Siroma, tête de liste SDF dans la région de l’Adamaoua. La même mobilisation est observée dans les autres formations politiques. « Nous ne pouvions pas attendre que le financement public soit mis en place. C’est pourquoi tous ceux qui veulent devenir sénateurs et même les principaux responsables du parti sont appelés à contribuer pour les besoins de la campagne électorale », fait savoir pour sa part Saidou Maïdadi, membre du Bureau politique et tête de liste UNDP dans la région du Nord. Même son de cloche de la part de Pierre Baleguel Nkot, le Secrétaire général de l’Union des populations du Cameroun (UPC) qui reconnaît tout de même que « ce n’est pas facile » sans l’appui de l’Etat, d’où l’appel lancé par Adamou Koupit Youmo, membre du Bureau politique et tête de liste de l’Union démocratique du Cameroun (UDC) dans la région de l’Ouest « C’est difficile et ce n’est pas évident. Il est important que le financement public soit débloqué ». C’est chose faite depuis hier».

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers