Monday, 09 July 2018 14:20

CAMEROUN – UNION EUROPÉENNE: LA COOPÉRATION PASSÉE EN REVUE

Written by JEAN FRANCIS BELIBI / CAMEROON TRIBUNE

Au menu des travaux de la 1ère session du dialogue politique entre les deux parties vendredi dernier, les négociations post-Cotonou et la situation socio-politique dans notre pays.

Les échanges vendredi dernier dans la salle des Actes du ministère des Relations extérieures se sont voulus « francs et emprunts de cordialité », si l’on en juge par les termes du communiqué final ayant sanctionné les travaux de cette 1ère session du dialogue politique structuré Cameroun – Union européenne. Signés de leurs excellences Lejeune Mbella Mbella et Hans-Peter Schadek, respectivement ministre des Relations extérieures et chef de la délégation camerounaise et ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne.

Sur la table des discussions où les diplomates européens faisaient face à une dizaine de membres du gouvernement, trois principaux points. Le premier portait sur les négociations post Cotonou. A ce niveau les deux parties ont fait le point des travaux de la 107e session du Conseil des ministres Afrique, Caraïbes et Pacifiques (ACP) qui a eu lieu à Lomé au Togo du 28 mai au 1er juin dernier, et de la 43e session du Conseil des ministres ACP-UE. Le second point des travaux a porté sur le Plan d’investissement extérieur de l’Union européenne, ceci après la dernière mission du Fonds monétaire international (FMI) au Cameroun.

Le 3e point des discussions a amené les deux parties à échanger sur la situation socio-politique au Cameroun, avec en toile de fond, la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Sur ce point, le chef de la délégation camerounaise n’a pas manqué de souligner que les travaux de vendredi dernier se tenaient dans un contexte assez particulier pour le Cameroun.

Lejeune Mbella Mbella a indiqué l’entrée en scène du Conseil constitutionnel avec la désignation de ses membres le 7 février 2018, la tenue des élections sénatoriales le 25 mars dernier dont le fait majeur est l’amélioration du niveau de représentativité des femmes qui est passé de 20 à 26%.

Sur la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le ministre des Relations extérieures s’est voulu clair : « les violences observées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont également en nette régression : les examens officiels ont pu s’y tenir sans encombre ».

Il est revenu sur la décision du président de la République, Paul Biya, d’initier un Plan d’assistance humanitaire d’urgence dans ces régions. Rappelant que ledit Plan a été officiellement lancé le 20 juin dernier par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, non sans souligner l’engouement suscité par celui-ci auprès des populations de l’ensemble des dix régions du pays.

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers