Monday, 12 March 2018 15:47

ECONOMIE - PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ : ON EVALUE LES REFORMES

Written by ARMAND ESSOGO / CAMEROON TRIBUNE
Rate this item
(0 votes)

La 9e édition du Cameroon Business Forum s’ouvre ce jour dans la capitale économique.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, retrouve les investisseurs ce jour à l’hôtel Sawa à la faveur de la 9e édition du Cameroon Business Forum (CBF). Arrivé hier en fin de journée dans la capitale économique, le chef du gouvernement a été accueilli par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Si les populations de Douala sont habituées à voir le Premier ministre sur le terrain de la création des richesses, au cours de cette visite de travail, Philemon Yang chaussera dès demain ses bottes pour faire le tour des chantiers de la Can Total 2019 à Douala.

 En février dernier, lors de la rencontre entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire d’alors, les mouvements patronaux, à travers le président du Gicam, Célestin Tawamba, avaient fait part au gouvernement de leur frustration de n’avoir pas été associés aux marchés de la Can Total 2019. Au cours de ce dialogue public-privé, les patrons ont également évoqué certains autres points liés aux difficultés qui plombent de plus en plus leurs activités. Le Minepat a rassuré ses partenaires non sans annoncer que le PM serait là en mars pour le Cameroon Business Forum.

 Nul doute donc qu’au cours de cette 9e édition du CBF, ces questions seront abordées. Dans cette édition consacrée aux PME, le Premier ministre, qu’accompagnent les ministres en charge des dossiers économiques, ne manquera pas de tenir le langage de la vérité aux porte-étendards du secteur privé. On aura certainement à cœur de procéder à une évaluation des réformes de la 8e édition du CBF. Si beaucoup a été fait, les mouvements patronaux estiment cependant que les pouvoirs publics se hâtent lentement. Reste que la porte n’a jamais été fermée au dialogue.

 L’année dernière déjà, le débat autour des réformes a ciblé entre autres la réforme foncière. Les capitaines d’industrie ont souhaité la facilitation de l’accès à la terre, surtout dans l’agro-industrie ; la mise en place d’un compte séquestre dédié au remboursement des crédits de Tva ; la mise en place des voies de paiement électronique dans les centres divisionnaires des impôts ; la création des tribunaux de commerce ; la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics... Nombre d’opérateurs économiques avaient appelé de tous leurs vœux l’amélioration du commerce extérieur. Les uns et les autres étant d’accord que l’augmentation des exportations va apporter beaucoup au Cameroun en termes de devises.

 

SOURCE : CAMEROON TRIBUNE N° 11554 DU 12 MARS 2018

Read 411 times Last modified on Monday, 12 March 2018 16:32

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers