Edito

Edito (5)

L’AGGRAVATION DE LA CRISE ANGLOPHONE : LORSQUE POURPARLERS SE TRANSFORMENT EN DOIGT D’HONNEUR À LA REPUBLIQUE ET DEBOUCHENT VERS UNE GUERRE

Alors que le dilemme anglophone bat son plein dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest, les autorités publiques sont passées à la vitesse supérieure au regard d’évènements troublants.

BIYA N’EST PAS UN ENFANT DE CŒUR : MA LECTURE PROFANE ET CRITIQUE DU « K-O LENT »

« Au lieu de conduire à la chute de Biya, la « K-O lent » contribue plutôt à son maintien à vie ».

Monday, 20 November 2017 Written by

EDITORIAL - LE POUVOIR N’EST PAS UNE MALEDICTION

Quel texte, quel commentaire original un 6-Novembre peut générer dans l’esprit d’un éditorialiste ? Il faut, sans esprit, louer la capacité d’imagination des rédacteurs de discours et de chroniques, à qui il est demandé depuis maintenant 35 ans de dire du bien et rien que du bien de Paul Biya. Ils devraient déjà être dans l’usure de la louange. La corrosion du temps. L’érosion de la fraîcheur. La péremption du dithyrambe. Le talent aujourd’hui est de trouver les mots en accord avec les espoirs levés et la réalité construite. L’alchimie consiste à dire aux Camerounais que la fange dans laquelle ils pataugent n’est en réalité que de l’or pur. Chapeau bas aux thuriféraires.

Tuesday, 07 November 2017 Written by

PLUS JAMAIS ÇA !!

Le 21 Octobre dernier, le pays avait une pensée envers les victimes de la catastrophe d’Eséka, qui officiellement a fait 79 morts et des centaines de blessés. Un an après, les mémoires n’ont pas oublié, la douleur s’y est accrochée, des interrogations demeurent. Entre corps déchiquetés, wagons éventrés, formations sanitaires submergées des familles éplorées et complètement dépassées, les souvenirs ont laissé un gout amer aux camerounais. Les responsabilités établies, l’inexistence d’enquetes à l’encontre des auteurs formellement identifiés selon la proportionnalité de leurs fautes, fait craindre le pire dans un pays ou l’anormalité, l’injustice, le mépris et l’indifférence caractérielle ont largement pris le pas sur la raison et le respect des lois.

PENSONS AU-DELÀ DES GÉNÉRATIONS : LA VISION A LONG TERME POUR LE CAMEROUN ET L'AFRIQUE

Selon la Bible, autrefois les hommes avaient une espérance de vie de plusieurs siècles. Adam aurait ainsi vécu 930 ans, Abraham : 175 ans etc... Selon la science et les résultats des paléontologues, les dinosaures ont disparu il y'a 65 millions d'années. Enfin, l'astronomie nous enseigne qu'il faut 2,4 millions d'années-lumière pour rejoindre la galaxie voisine Andromède. Des chiffres vertigineux qu'on a du mal à se représenter en tant qu'être humain insignifiant, mais qui ont le don de faire rêver par leur caractère quasi surnaturel.

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers