Monday, 05 March 2018 02:19

CAMEROUN - PRODUCTION DES PASSEPORTS : LA SURETE NATIONALE RASSURE

Written by GREGOIRE DJARMAILA / CAMEROON TRIBUNE

À la DGSN, l’on souligne que les allégations de pénurie de carnets de passeport sont totalement dénuées de tout fondement.

Les responsables de la Délégation générale à la Sûreté nationale étaient tout vent debout hier contre les allégations de certains médias faisant état de blocages dans la production des passeports ordinaires. Cette rumeur non fondée serait partie du fait que plusieurs demandeurs seraient en attente de leurs documents depuis deux à trois mois. Une descente des reporters de CT hier dans les dédales du Centre de production des passeports logés au sous-sol de la DGSN montre plusieurs centaines de cartons contenant les carnets de passeport, entreposés sur des étagères.

 Le chef de centre, le commissaire de police principal Hermann Evina Zanga et son équipe s’affairent à produire des milliers de passeport sollicités par les dix commissariats à l’émi-immigration du pays et les ambassades du Cameroun à l’étranger. Ici, c’est une véritable fourmilière. Les équipes travaillent 7j/7, de lundi à dimanche. La capacité de production excipée est de 8000 passeports par jour. D’où vient donc cette allégation de pénurie de carnets de passeport ? Le Secrétaire général de la DGSN est formel : « il n’y a aucun blocage, ni dans la production des passeports, ni dans la production des Cni ». « Le stock de carnets de passeport peut couvrir une période d’un an » ajoute Dominique Baya.

 Le Sg conclut que toute cette « pénurie » est le fait des arnaqueurs qui créent cette situation pour monter les enchères et escroquer les usagers. L’on apprend d’ailleurs qu’un des arnaqueurs surpris avec 14 passeports a été interpellé et gardé à vue à la direction de la Police judiciaire. Malgré toutes les dispositions prises par le DGSN, Martin Mbarga Nguele pour verrouiller le système, les « apacheurs » se montrent résilients. A chaque fois, ils mutent leurs modes opératoires. L’arnaque se nourrit de l’indiscipline et surtout de l’impatience des usagers qui, pour la plupart, sont convaincus qu’il existe une procédure expresse d’obtention du passeport. «Tout le monde veut avoir son passeport à l’immédiat », reconnaît Dominique Baya. Pourtant à la DGSN, l’on souligne qu’après une semaine, l’on devrait retirer son passeport. Un délai qui s’avère long pour certains usagers. Ces derniers passent donc à la trappe des arnaqueurs et se font délester d’importantes sommes d’argent.

 Malheureusement, ils bénéficient parfois de la complicité de certains agents de la DGSN. L’embouteillage observé au commissariat à l’émi-immigration de Yaoundé est par ailleurs causé par des demandeurs venus des autres régions du pays. Ils ont le sentiment qu’à Yaoundé, la procédure est moins longue. Or, souligne le Sg de la DGSN, toutes les dix régions sont traitées de manière équitable. Les demandes sont acheminées à Yaoundé et les passeports produits sont renvoyés chaque semaine dans les dix commissariats. Il y a enfin parmi les usagers, ceux qui sont victimes du nouveau système d’identification. Désormais, les données du passeport doivent concorder avec la base des données de la carte nationale d’identité. Or beaucoup de citoyens ont des informations erronées, voire contradictoires contenues dans leurs bases de données identitaires. Du coup, on ne peut délivrer le passeport à ceux-là.

 

Au Centre national de production des titres identitaires, situé en contrebas de l’Ecole nationale supérieure de police, les machines crachent 8000 Cni par jour. Ici aussi, aucune pénurie n’est envisagée. Le stock d’imprimés de Cni peut couvrir jusqu’à six mois, rassure le Commissaire de police principal Albert Djella. Le nouveau système d’identification lancé en août 2016, a déjà produit plus de 1 700 000 cartes. Mais 400 000 cartes ayant des données erronées sont en souffrance. Le deuxième centre basé à Garoua dont le bâtiment est déjà construit et les machines installées, sera opérationnel sous peu, apprend-on.

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers