Tuesday, 05 December 2017 04:07

SÉNÉGAL - TRANSPORTS: OUVERTURE DU NOUVEL AÉROPORT CE JEUDI

Written by SERGE GHOMSI / CORRESPONDANT QUATRIEME POUVOIR AFRIQUE DE L'OUEST
Rate this item
(1 Vote)

L'aéroport International Blaise Diagne sera ouvert ce jeudi 07 décembre 2017, à l'occasion de la cérémonie officielle d'inauguration qui sera présidée par le Président Macky Sall.

 Inauguré ce jeudi 07 décembre, l'aéroport Internationale Blaise Diagne de Diass, une ville à 47 kilomètres au Sud-Est de Dakar, est un projet initié par l'ancien Président Me Abdoulaye Wade.  Le nom de cet aéroport a été choisi en hommage à Blaise Diagne, natif de Gorée, député assimilationniste français, sous-secrétaire d’État aux Colonies de la République française et ancien maire de Dakar.

 La première pierre a été posée le 04 Avril 2007 sous les yeux admiratifs du colonel Mouammar Kadhafi, invité d’honneur de la fête de l’indépendance du Sénégal, lesdits travaux initialement estimés à 30 mois ont finalement duré 120 mois. Initialement confiés au groupe Saoudien, Saoudi Binladin, les travaux avaient été interrompus en 2015 avec un taux exécution de 90%. La compagnie Saoudienne réclamait un 5e avenant d’un montant de 63,62 milliards de francs CFA, ce que l’État du Sénégal refusa. En conséquence, les travaux de finition de l’aéroport ont été confiés au groupement turc Summa et Limak.

 

Une taxe aéroportuaire pour le financement de cet aéroport: la RDIA

 

Initialement évalué à 235 milliards de FCFA, par l'ancien ministre des infrastructures Karim Wade en 2007, l'aéroport de Diass avait été ré-estimé à 325 milliards selon un rapport des autorités en 2015. 

 En mars 2007, au cours d'une conférence de presse au lendemain de sa réélection,  WADE avait révélé les contours du financement  de la construction de l’Aéroport de Diass. Il avait indiqué que son fils Karim Wade, avait fait un montage financier devant permettre de tout financer, ajouté à la création d'une Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA)  depuis le 1er Avril 2005.

Ainsi, chaque passager embarqué sur les aéroports du Sénégal et sortant du territoire national versait la somme de 30 euros au travers de son billet d’avion. La taxe est successivement passée de 30 à 45 euros, puis à 54 euros en 2011. Les raisons évoquées par le gouvernement étaient que «, d’autres facteurs sont entrés en cours, notamment le redimensionnement du projet et les délais raccourcis et ont entraîné une augmentation des dépenses initialement arrêtées. »

le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a également financé le projet à travers « l’octroi d’un prêt de 70 millions d’euros».

 

« 10 millions de passagers d'ici à 2055».

 

L'AIBD, l'Aéroport International Blaise Diagne vise 3 000 000 de passagers en moyenne par an. Un chiffre bien au-dessus de celui de l'Aéroport Léopold Sédar Senghor qui va se voir désormais priver des vols commerciaux au profit du nouvel aéroport.  Les autorités Sénégalaises fixent à 10 000 000 le flux annuel de passager d'ici à 2055.  Le premier avion à se poser sur le sol de Diass ce jeudi, sera celui de la compagnie Air Sénégal, la compagnie nationale Sénégalaise. La première compagnie étrangère à fouler le tarmac sera Brussels Airlines ce jeudi. Camair-co quant à elle foulera le sol de Diass le lendemain vendredi 08 décembre à 13h30.

 

 

Serge Ghomsi / Le Quatrième Pouvoir

Read 116 times Last modified on Friday, 08 December 2017 22:52

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers