Friday, 01 December 2017 16:04

CAMEROUN – SOCIETE : QUI VEUT LA PEAU DES HOMMES DE DIEU ?

Written by ERIC VARENI/ LE QUATRIEME POUVOIR

Le décès mystérieux de Monseigneur Bala Benoit il y’a quelques mois n’a pas encore livré tous ses secrets. Ces Oints de Dieu, parmi lesquels Dieunedort Kamdem, sont la cible de personnes tapies dans l’ombre depuis quelque temps.

 C’est une coutume en Afrique, le clergé perd de plus en plus son immunité pour des raisons plus ou moins approuvées. C’est à se demander si les uns et les autres n’ont plus la crainte de Dieu. Hier, c’était le père LUDOVIC LADO qui était poursuivi, pourchassé pour ses positions radicales vis-à-vis du régime en place. Dans une sortie qu’il a intitulée : « Diplomatie comme Hypocrisie : le système Biya à Rome et au Vatican», le prélat camerounais s’insurgeait alors contre les honneurs accordés au président camerounais lors de sa dernière visite en Italie et au Vatican, alors même que le système qu’il incarne depuis bientôt 35 ans continue d’écraser et de réprimer les camerounais. Et pour ses prises de positions, le prélat a été contraint à l’exil en Afrique du sud.

Hier encore, c’est l’évêque Benoît Bala qui était la cible et la victime des ennemis de la république. Il fut cruellement assassiné pour des raisons encore non connues à ce jour. Aujourd’hui, la machine du mal se tourne vers un autre serviteur de Dieu, pasteur évangélique et surintendant de l’église cathédrale de la foi. Dieunedort KAMDEM est son nom. Le pasteur Dieunedort Kamdem est l’un des tout premiers Camerounais à avoir lancé les campagnes d’évangélisation à l’américaine dans son pays. C’est-à-dire, de « grandes croisades » précédées par d’immenses campagnes d’affichage à travers la ville et diverses animations dans les médias. Une technique qui lui value beaucoup de scènes de jalousie au sein même l’église. A ce jour d’ailleurs, Lhomme que le Cameroun et l’Afrique toute entière ont baptisé « Le Général de Dieu », est à la tête de la plus grande église au Cameroun (un peu plus de 10.000 fidèles les jours de cultes). Ce qui ne fait forcement pas le bonheur de certains de ses pairs qui voient en lui une véritable menace.

Dieunedort Kamdem est d’ailleurs victime de plusieurs scènes de jalousie et de convoitise. D’après certaines informations savamment recoupées, il est d’ailleurs le principal coulissier de plusieurs croisades et autres manifestations organisées par d’autres serviteurs de Dieu. Mais cette humanité altruiste ne lui vaut pas que des compères ou des amis si vous voulez, mais aussi et surtout beaucoup de rivalités. Et c’est d’ailleurs dans cette logique de rivalités, de coup bas, ou encore d’antagonisme que certains mécréants tapis dans l’opacité lui cherchent des poux à la calvitie. Aujourd’hui au Canada, le Général est à la tête d’une église florissante à Montréal. Mais sauf que certaines langues lui disent en Cavale. Selon nos sources, le leader des églises cathédrale de la foi est bel et libre de ses mouvements, il y a d’ailleurs passé un bref séjour récemment au Cameroun et compte y être encore dans les tous prochains jours. Selon nos investigations, Kamdem Dieunedort a été victime d’empoisonnement trois fois de suite. Des plans machiavéliques orchestrés par les ennemis de la vérité. Mais à chaque empoisonnement, l’homme a toujours su se tirer d’affaire.

Mgr Benoit Bala, ancien Eveque du Diocèse de Bafia, assassiné il y'a quelques mois.

 

Le pasteur est visité le plus souvent par des hauts cadres de l’administration camerounaise qui sollicitent des prières, une situation qui suscite à coup sûr, de  l’émulation dans le camp adverse. Il est courtisé par des hommes politique qui souhaitent le voir rallier leur camp à la faveur de la présidentielle de 2018. Mais l’homme de Dieu a toujours su leur opposé une  fin de non-recevoir, préférant l’évangile à la politique. Il est aussi l’homme de Dieu le plus médiatisé au Cameroun. Il est de ce fait promoteur  et propriétaire d’un groupe de presse qui renferme la télévision, les radios et la presse écrite et ce, sur l’ensemble du triangle camerounais. Et dans cette posture d’éveilleur de conscience, le Dr Dieunedort Kamdem qui est détenteur de plusieurs diplômes académiques, s’insurge avec la dernière énergie contre les fléaux qui minent, fragilisent et ébranlent notre pays.

Très aimé par la jeunesse camerounaise et adulé par l’ensemble des camerounais, Dieunedort Kamdem reste constant et cohérant dans son appel et sa mission. Restaurer l’image de l’église au Cameroun et dans le monde, est le leitmotiv du pasteur. Un zèle et un engouement qui lui ont d’ailleurs valu plusieurs distinctions au Cameroun comme à l’extérieur, et les organismes et diverses organisations ne tarissent pas d’éloges à l’égard du général de Dieu. Quelques clichés illustratifs :

Pour son œuvre en faveur de la promotion de l’évangile au Cameroun, il reçoit le 5 Février 2012 le diplôme d’excellence et est élu meilleur homme de Dieu de l’année 2011 au Cameroun. Un an plus tôt, c’est la nuit des oscars qui l’élisait également comme meilleur homme de Dieu de l’année 2010 en lui décernant un diplôme d’excellence. Camer Fondation Awards avait également eu ce privilège dans son édition Fotso Victor  2012, de remettre à Kamdem Dieunedort, le prix de meilleur homme de Dieu au  Cameroun en présence des autorités politiques, administratives, diplomatiques et même sportives au Hilton de Yaoundé.

Il a reçu en côte d’ivoire il y a quelques années, un prix spécial de la mairie de Cocody, Celui de citoyen d’honneur de la cité d’Abidjan et par la même occasion, il a été élevé au rang de Nana Kwassi 1er. Lors d’une autre mission apostolique au pays de l’ivoire, la commission évangélique protestante qui regorge en son sein plus de dix mille pasteurs, l’élit meilleur pasteur de la francophonie pour l’année 2016.

Le Révérend Dieunedort Kamdem, en plein oral lors d'une croisade au Cameroun.

 

En 2012 aux Etats unis, le National Engraving Award récompense ceux qui se seront démarqués dans leur domaine respectifs. Ils sont 2 africains à être sur la scène, l’une est malienne et l’autre est camerounais et a pour patronyme Dieunedort Kamdem Nounga. Et la ville de Washington qui abrite la cérémonie est d’ailleurs honoré d’attribuer un tel prix à un jeune africain. Depuis lors, les portes de l’Amérique lui restent grandement ouvertes.

Le Mardi 30 mai 2017, L’histoire retiendra qu’il fut honoré d’une unième distinction, celle du collectif des journalistes d’investigation du Cameroun qui lui a décerné le prix de l’excellence managériale. Selon la presse camerounaise, le Pasteur est victime de son franc parlé. Un franc parlé qui met à nue la gestion calamiteuse de la gestion du patrimoine national mal orienté parles politiques.

QUI EN VEUT AU KAMDEM ?

Les éléments de réponse à cette question se trouvent certainement auprès des ennemis de la république, constamment dénoncés par l’homme d’église. Ces buveurs de sang qui ont fait des propositions malveillantes au serviteur de Dieu afin qu’il changea  de camp dans le but d’émasculer le cerveau des fidèles de ses assemblées. Et dans ce  pays, une fois que vous refusez de pactiser avec l’agent du mal, vous êtes de facto pris en otage par les belligérants de la république. Menacé de nuit comme de jour, par voix de téléphone comme physiquement et ne se sentant plus en sécurité dans son pays, il a eu la lucidité de se retirer, question de laisser la tempête se calmer. La presse camerounaise retient aussi qu’il n’en est rien de ce que des personnes tapis dans l’ombre racontent à  longueur de journée dans certains médias et réseaux sociaux. Dieunedort Kamdem reste libre de tous ses mouvements au Cameroun comme partout ailleurs.

 

www.lequatriemepouvoir.com

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers