Saturday, 25 November 2017 01:56

COMMERCE AFRICAIN: LA BANQUE AFRICAINE D’IMPORT-EXPORT LANCE UN PRODUIT DE GARANTIE

Written by
Rate this item
(0 votes)

Ce fonds devrait permettre de couvrir les  risques pris par des  banques africaines  dans le cadre du financement accordé pour  le développement du  commerce en Afrique,  un domaine dans lequel  le Cameroun a des faiblesses.

AFREXIMBANK,  la  banque  africaine d’import-export  a officiellement lancé son  nouveau programme de garantie des investissements en faveur  du commerce entre les pays africains,  a-t-on appris dans un communiqué  publié le 6 novembre 2017. Ce nouveau  produit dévoilé en marge d’un séminaire  sur la structuration des financements  au profit du commerce, cible en premier lieu des banques africaines qui  éprouvent souvent des difficultés à  dégager des ressources de long terme,  dont l’Afrique a besoin pour développer un cadre durable des échanges.

Selon Benedict Oramah, le président  d’AFREXIMBANK la mise sur pied d’instruments capables d’atténuer les risques  d’impayés pour les négociants locaux,  et la diversification de la production  en Afrique sont essentiels pour limiter  les risques du commerce intra-africain.  Le programme ainsi lancé, arrive à un  moment où les banques commerciales  du continent peinent à soutenir les  économies des pays où elles évoluent,  en raison de la montée de plusieurs  risques macroéconomiques, comme  la baisse des revenus extérieurs, des  croissances économiques en berne, et  surtout l’entrée en vigueur en 2018  d’une règlementation comptable internationale plus stricte en termes de  couverture des risques. La banque multilatérale à annoncer en  septembre dernier, qu’elle envisage  d’augmenter ses capitaux propres de  plus  de  1  milliard  $,  au  cours  des  cinq prochaines années, pour renforcer les échanges commerciaux sur  le continent. Selon les données de  la Banque mondiale, le commerce  intra-africain a augmenté au cours  de la dernière décennie, s’établissant  actuellement à environ 15% du commerce global du continent. Il s’agit  du niveau continental le plus bas à  l’échelle mondiale, en comparaison  des chiffres de l’Asie et de l’Europe  qui se situent respectivement dans le  sillage de 50% et 70%.

Si le niveau Du commerce entre pays européens,  est estimé à 6 billions $ (6000 milliards  $),  l’institution  panafricaine  se bat pour améliorer la situation en  Afrique. Ainsi, la banque ambitionne  de doubler les échanges commerciaux  entre les pays africains, d’ici 2021,  à 400 milliards $ par an, contre 170  milliards $ actuellement. Elle devrait,  de ce fait, injecter, dans les prochaines  années, plus de 90 milliards $ dans  l’industrialisation du continent tout  en stimulant aussi bien le commerce intra-africain que les échanges avec  le reste du monde, dans un contexte  où le protectionnisme est en train de  retrouver des couleurs.

Les banques camerounaises devraient  pouvoir profiter de ce nouveau produit  d’Afrexim bank. Selon des données  officielles disponibles sur le crédit,  70%  des  prêts  bancaires  sont  des  avances  à  court  terme,  ce  qui  ne  permet pas de renforcer les chaines  de valeur commerciales, notamment  à  l’export.  Créée  en  1993  dans  le  but de financer et de promouvoir le  commerce intra et extra africain, la  Banque dont la capitalisation a atteint  12  milliards  $,  à  la  fin  de  l’année  dernière, a déjà approuvé plus de 51  milliards $ de facilités de crédit au  profit des entreprises africaines. De  ce total, environ 10,3 milliards $ de  prêts ont été consentis en 2016.

 

SOURCE: ECOMATIN

Read 123 times

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers