Friday, 29 June 2018 10:56

CAMEROUN - LOGEMENTS SOCIAUX: CE QUI RESTE À FAIRE

Written by YANNICK ZANGA / CAMEROON TRIBUNE

Sur le site d’Olembe à Yaoundé certains premiers acquéreurs s’attèlent à aménager leur espace de vie. Mais une grande majorité des bâtiments attendent les finitions.

En arrivant sur le site des logements sociaux d’Olembe mercredi dernier, nous sommes immédiatement frappés par l’omniprésence du jeu de contraste. Autant sur la coloration des différents bâtiments que sur leur aspect.

La première escale de notre visite nous conduit au lot sis à proximité de l’entreprise adjudicataire des travaux des voies d’accès du stade d’Olembe.

C’est d’ailleurs cette dernière qui anime les lieux. Ici, l’éclairage public se fait à l’aide de panneaux solaires présents sur chaque poteau.

Du bitume recouvre le réseau routier qui conduit aux différents îlots d’habitations. Toutefois, la soif de voir ces dernières pétiller de vie reste insatisfaite. Sauf trois bâtiments auprès desquels se trouve une petite concentration humaine.

Elle est l’oeuvre de quelques employés de l’entreprise en charge de la construction du stade d’Olembe. Celle-ci est en plein dans les travaux d’aménagement desdits locaux ainsi que ceux de la future cantine. Revenant sur nos pas, notre parcours nous conduit aux autres bâtiments du site. La visite laisse apparaître des chantiers loin d’être achevés.Echafaudages, crépissage de fondations stoppées au stade des fouilles ou limitées à leur armature en fer :

A cela s’ajoute l’inexistence d’éclairage public. Bon nombre de ces édifices sont occupés par des ex-employés desdits chantiers ou par des vigiles accompagnés de leur famille. Néanmoins, le paysage présente majoritairement des infrastructures dont le gros oeuvre est achevé.

La situation générale est à l’attente des finitions. Il s’agit entre autres du revêtement du sol, de la peinture intérieure, des sanitaires, de l’alimentation en eau et en électricité, etc.

Une tendance confirmée au cours d’un bref échange avec un ouvrier tirant un seau à l’aide d’une poulie du haut du troisième niveau d’un bâtiment. Ce dernier nous désillusionne sur la présence effective de locataires sur tout le site. Avant de prendre congé des lieux, nous faisons la rencontre d’un responsable d’une PME ayant construit deux immeubles dont les travaux de finitions sont en cours.

Preuve à l’appui, il a nous a démontré la présence d’un acquéreur dans un appartement. Une présence symbolisée notamment par l’aménagement d’un plafond en staff et d’un carrelage mural différent des autres habitations.

 

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers