Saturday, 21 April 2018 08:29

CAMEROUN – EDUCATION : REHABILITATION DES ECOLES DANS L’EXTREME-NORD, LA TOUCHE DU GENIE MILITAIRE

Written by MESSI BALA / CAMEROON TRIBUNE

Ce corps de l’armée va construire 121 salles de classe neuves, 14 blocs de direction, 28 blocs latrines et 15 forages. C’est la substance de l’accord de collaboration signé hier entre le ministre de l’Education de base et le ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense.

D’ici 2020, le ministère de l’Education de base (Minedub) devrait réaliser à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D) près de 2300 salles de classe et 114 forages dans les zones d’éducation prioritaires, dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est et de l’Extrême-Nord, et certaines localités de Douala et Yaoundé. 737 projets ont déjà été réalisés dans la première phase de ce vaste programme.

A la seconde phase, environ 1100 autres salles de classe sont actuellement en cours de construction et réhabilitation. Or pour la troisième étape, un paramètre majeur est venu perturber la poursuite des chantiers dans la région de l’Extrême-Nord. « Les appels d’offres en vue de la construction et la réhabilitation des salles de classe dans les localités ciblées par le terrorisme enregistrent des résultats infructueux faute d’entreprise soumissionnaire », explique le Minedub, Youssouf Adidja Alim. Pour remédier à cette situation et parce qu’il faut offrir aux enfants des zones difficiles les chances d’accéder aussi à une éducation de qualité, alors, le Minedub a sollicité l’expertise du Génie militaire.

D’où la signature hier à Yaoundé, du cadre de collaboration entre le ministère de la Défense (Mindef) et le Minedub. Un document relatif à la mise en œuvre par le Génie militaire, d’un projet de construction et de réhabilitation des infrastructures scolaires dans les départements du Mayo-Tsanaga, Logone-et-Chari et du Mayo-Sava de la région de l’Extrême-Nord. Les infrastructures à réaliser sont constituées de 121 salles de classe neuves, cinq salles de classe à réhabiliter, 14 blocs de direction, 28 blocs latrines et 15 forages équipés de pompes à motricité humaine. Le coût total de ce contrat est de 1,7 milliard de F. « Cette intervention du Génie militaire a reçu le haut accord du chef de l’Etat, avec l’autorisation du Premier ministre, chef du gouvernement, pour l’exécution de ce projet en mode régie et l’avis de non objection du bailleur de fonds, l’Agence française de développement », a souligné Joseph Beti Assomo (Mindef). Ce dernier a précisé hier que l’intervention du Génie militaire n’entre nullement dans un but mercantiliste. Mais elle se situe dans la suite logique de plusieurs projets déjà confiés par diverses autres administrations publiques à ce corps « dont l’expertise est avérée ».

 

SOURCE: CAMEROON TRIBUNE

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers