Friday, 20 April 2018 08:11

LUTTE CONTRE LE FINANCEMENT DU TERRORISME : UN COMITÉ DE LIAISON ANTI-BLANCHIMENT ANNONCÉ DANS LA ZONE FRANC

Written by
Rate this item
(0 votes)

La mise en place de cette structure a été annoncée lors de la réunion des ministres de la zone franc, le vendredi 13 avril 2018 à Brazzaville au Congo.

Le terrorisme n’épargne aucun pays dans le monde, surtout pas ceux de la zone franche. Et, l’un des moyens de lutte les plus efficaces contre ce fléau des temps modernes, est de couper ses sources de financement. C’est ce qui peut expliquer l’intérêt accordé à ce sujet par les ministres des finances de la zone franc qui étaient réunis à Brazzaville au Congo, le 13 avril dernier. Au cours de cette réunion à laquelle étaient également conviés les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales, il a été annoncé la mise en place prochaine d’un Comité de liaison anti-blanchiment dans la zone franc. Cette structure viendra s’ajouter à d’autres organes déjà mis en place pour lutter contre le financement du terrorisme et les flux financiers illicites.

C’est le cas par exemple du Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent en Afrique de l'Ouest (GIABA) et le Groupe d'Action contre le blanchiment d'Argent en Afrique centrale (GABAC). La contribution de ces structures dans la lutte contre le financement du terrorisme a été saluée par les ministres des finances de la zone franc, notamment pour la production d'un document préliminaire sur la question, soutenu par la Banque mondiale. Ils se sont d’ailleurs accordés sur une série d'axes d'action tirée de ce document, tout en invitant les autorités compétentes à s'en inspirer. En lien avec les problématiques de mobilisation des ressources intérieures, les participants à la réunion de Brazzaville ont également échangé sur l'importance de renforcer la lutte contre les flux financiers illicites et le financement du terrorisme via la coopération fiscale internationale et la mise en œuvre de dispositifs adaptés, avec le concours des banques centrales, des commissions bancaires et des organismes régionaux de type GAFI.

Les ministres des Finances ont ainsi décidé de soutenir la déclaration de Yaoundé du 15 novembre 2017. Cette déclaration qui encourage les pays africains, avec le soutien du Secrétariat du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales, à explorer une collaboration destinée à conforter les efforts des pays africains dans la lutte contre les flux financiers illicites pour améliorer la mobilisation des recettes intérieures, peut-on lire dans le communiqué final ayant sanctionné ces travaux.

SOURCE : L’ESSENTIEL DU CAMEROUN

Read 349 times

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers