Thursday, 15 June 2017 11:33

CAMEROUN – RELIGION : POUR LE PERE LUDOVIC LADO « LA PEDOPHILIE SEVIT PLUS DANS LES FAMILLES QU’AU SEIN DE L’EGLISE CATHOLIQUE »

Written by LA REDACTION
Rate this item
(1 Vote)

Né le 10 décembre 1970 dans le département de la Menoua, région de l’Ouest, il se passionne très tôt pour l’évangile et pense être investi d’un rôle d’éducateur et d’éclaireur.

1-Portrait de l’invité

Troisième d’une fratrie de sept enfants, le jeune Ludovic aura cependant un parcours atypique. Aujourd’hui prêtre jésuite, notre invité est détenteur d’un Bac D obtenu au Lycée de Banganté en 1988.C’est dans le même sillage qu’il entre au petit séminaire de Bafoussam, puis intègrera le Noviciat jésuite de Bafoussam quatre ans plus tard, en passant par le Grand Séminaire de Thomas D’Aquin de Bamenda. L’homme est tenace et orienté vers la philosophie politique et le mystère de l’évangile.

Des passions qui l’amèneront à braver un Master en philosophie politique de St Pierre Cansius de Kinshasa en RDC, d’un Master en Théologie de la Jesuit School of Massachussetts aux Etats-Unis et d’un Doctorat en Anthropologie sociale à Oxford notamment. Se peignant comme un anthropologue de formation ayant côtoyé les quatre coins du monde, Mr Lado est également enseignant au sein de nombreuses institutions scolaires et universitaires qui d’ailleurs le propulsent à Abidjan où il officie à l’heure actuelle. Ecrivain, il est auteur de plusieurs ouvrages dont « De la déchéance à la dissidence : quel christianisme pour la renaissance du Cameroun ? » publié en 2008 ou encore « le chrétien face à l’avortement » en 2009. Serviable, le père Lado s’attèle au quotidien à ouvrir l’esprit des masses pour un meilleur avenir en Afrique mais aussi au Cameroun et dans le respect de ses convictions et les doctrines catholiques.

Ancien vice-doyen de la Faculté des sciences sociales et de gestion de l’Université catholique d’Afrique centrale, Mr Lado n’a pas usurpé sa réputation au gré de ses convictions. Même en dirigeant l’Institut de la dignité et des droits humains du centre de recherche et d’action pour la paix(CERAP), ce franc-tireur continue d’être à la une des journaux. Au sujet de ses relations avec le clergé, il rassure que les rapports sont paisibles et vont dans la continuité de la tolérance mutuelle. Bien que certaines de ses prises de position ne sont pas en droite ligne avec les habitudes catholiques, c’est avec assurance qu’il tient à exprimer ses idées. Il souligne qu’il y’a confusion au sein de la communauté chrétienne s’agissant de la dévotion Marie, qu’il existe une difference majeure entre l’adoration et la vénération. La première étant une attitude de respect et la seconde est dédiée à Dieu uniquement. Concernant le scandale des prêtres pédophiles dans l’église catholique il estime que la question a été mal gérée dès le départ. Et que c’est à partir de Benoit XVI, qu’a commencé la mise en place d’une politique de tolérance zéro envers ce phénomène qui a édulcoré la crédibilité de l’Eglise catholique. Il estime que cette pédophilie sévit plus dans les familles qu’au sein de l’Eglise catholique, sans pour autant en légitimer l’activité. Pour le père Lado, l’Eglise désormais met l’accent sur  la justice et la vérité plutôt que de chercher à protéger les auteurs de cette sale besogne par des redéploiements en Afrique et ailleurs.

 

Les traditions pour notre invité constituent les valeurs et l’héritage historique des peuples et en cela se doivent d’être pratiquées avec respect. Faisant référence aux kemites, il considère que leurs fixations devraient rester en droite ligne avec leurs convictions et leurs actions, car comment comprendre que la plupart de ses défenseurs se trouvent expatriés alors qu’ils font de l’Egypte et de l’Afrique en général leur terre promise ? Le purgatoire fait référence à l’action de se purger, se rendre pur avant la rencontre avec Dieu malgré l’absence de références bibliques à ce sujet.

 

L’éducation est au centre des priorités du déploiement de l’église catholique. Malgré le fait que la plupart des écoles et institutions ne sont pas accessibles aux familles modestes de par la chereté de la scolarité, notre convié souligne qu’il existe cependant des politiques de bourses aux pensionnaires qui souhaitent continuer leurs études étant donné  l’absence des moyens. La qualité des enseignements dispensés a un cout à la lumière des perspectives présentées post-universitaires et scolaires.

 

La sphère sociopolitique camerounaise lui semble passer par une longue « nuit politique ». La crise anglophone en cours montre les insuffisances du régime Biya qui a son sens, devrait plutôt et gagnerait à laisser la place à d’autres camerounais pour la gestion de la république. Les camerounais devraient se lever comme un seul homme afin de prendre leur destin en main et ce durant les prochaines présidentielles. Selon sa vision, les camerounais ne semblent pas encore prêt à payer le prix du changement en prenant l’exemple des leaders anglophones qui sont abandonnés à leur sort. La visite officielle du Chef de l’Etat en Italie a été une initiative politique emprunte d’hypocrisie et de diversion, car le pays croule sur la crise anglophone qui était à son paroxysme, et les multiples dérives sur les droits de l’homme enregistrées, et les sentiers de l’alternance verrouillés. Les récentes nominations faites au sein d’Elections Cameroon, s’inscrivent dans cette tendance de placer ses pions dans le jeu électoral et de contribuer à la continuité d’un système arrivé à épuisement. Les citoyens se doivent de prendre leurs responsabilités.

S’agissant des projets communautaires, un forum de la diaspora se prépare du 25 au 27 Mai prochain au Burkina-Faso, dont il sera au comité de pilotage. Il espère des retombées positives de ces travaux, bien plus qu’un espace de réflexion entièrement financé par les camerounais de l’extérieur. Du forum en Juin organisé par le gouvernement camerounais le père Lado souligne qu’il en attend rien au vu de l’improductivité des anciennes éditions.

 

 A propos du quatrième pouvoir, il encourage vivement une telle initiative et décide de nous accompagner dans cette aventure. Le père apprécie la plateforme symbole de l’ingéniosité-jeune, et conseille à la jeunesse de poursuivre leur quête pour un enrichissement spirituel au vu des dérives du monde. Mr Lado se dit prêt à toute nouvelle sollicitation du forum dans un avenir proche.

 

EDITION DU : Vendredi 28 Avril 2017

INVITE :  Mr. Ludovic LADO, Prêtre Jésuite

MODERATRICE :  Mme Susie Noëlle MOCHE, Journaliste chrétienne

DUREE DES ENTRETIENS : 2h15 mns

UNE SYNTHESE DE : Mr. Manfred ESSOME, Politiste

COORDINATION GENERALE : Eric VARENI, Directeur de Publication

 

 

Read 1532 times

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers