Tuesday, 13 June 2017 12:33

CAMEROUN- MEDIAS : JEAN PAUL TCHOMDOU, EXPERT EN COMMUNICATION ET PRODUCTEUR DE « CARRIERES » ET « STRATEGIES » DIFFUSE SUR CANAL 2 INTERNATIONAL SE RACONTE DANS LE QUATRIEME POUVOIR

Written by LA REDACTION
Rate this item
(1 Vote)

Né le 04 Aout 1971 à Penja dans la région de Littoral, Mr Jean Paul TCHOMDOU a fait ses premières classes à l’Ecole catholique St Luc ou il obtient son CEP en 1982.Il poursuivra par la suite ses études au Collège Montesquieu à Yaoundé, au Lycée d’Akonolinga, et s’en sortira avec un Baccalauréat en 1992.

 

Présentation générale de l’invité

Produit de l’ESSTIC en communication option publicité, c’est au gré des expériences dans de nombreuses enseignes et entreprises notamment Aes-Sonel, Tradex, à l’Hôtel Hilton comme gérant délégué. Aujourd’hui posé au Contrat de développement et de désentêtement depuis 2014 comme expert en communication. Patron de la boite de production « In&out » depuis 2011, il est auteur de « Stratégies » et « Carrières » toutes deux diffusées sur Canal 2 International et "Travelling" sur Vox Africa.

Parallèlement à ses activités, il a mis sur pied l’association camerounaise pour une publicité responsable, Vice-président de l’association camerounaise des professionnels du marketing, Mr JPT, continue d’exercer ses prouesses dans l’écriture et le partage de savoirs. Homme simple, divorcé et père d’une fille de 10ans.Exigent et rigoureux, il est l’ennemi de l’hypocrisie mais par contre très impatient. Pointilleux et organisé c’est une personne extravertie et passionnée par l’enseignement qui continue de faire son bonhomme de chemin.

 

la sphère communicationnelle au Cameroun

Très préoccupé depuis des années par la santé de la communication au Cameroun, notre invité souligne que le métier est géré aujourd’hui pour la plupart par des non-communicants. Très peu de communicants notamment au niveau du MINCOM.En somme la communication au Cameroun est malade. D’ailleurs, il concède que l’offre audiovisuelle a encore du chemin à faire suite aux observations liées à la qualité des productions qui s’est plutôt amoindrie au fil du temps bien qu’il existe des exceptions.

Pour Mr TCHOMDOU, les recettes d’une bonne production audiovisuelle viennent tout d’abord de l’idée, du concept, de la cible visée, la valeur ajoutée de ce programme et être accompagné d’une équipe de qualité. En s’aidant des moyens nécessaires surtout concernant les productions indépendantes, qui devraient être les soutiens d’expertise des médias en termes de délivrance des programmes.

Au sujet des communicants, il estime qu’un bon communicant est d’abord un bosseur, un passionné et qui allie théorie et pratique. C’est aussi une personne qui est dotée d’une excellente culture générale, et l’entremêle de l’audace. Bien que l’atmosphère communication ne soit pas au beau fixe, notre invité souligne que les médias devraient s’abreuver en termes de programmes aux producteurs indépendants et surtout améliorer leurs programmations, au vu des prestations étrangères faites sur télévision au sujet notamment des télénovelas. Les chaines camerounaises devraient par devoir d’anticipation aux nouvelles exigences technologiques, s’arrimer à la donne digitale aux fins de satisfaire les téléspectateurs par des concepts « extension d’écran » et engendrer par exemple des « replay ».

Discipliné, rigoureux, et très extraverti, Mr TCHOMDOU a toujours souhaité collaborer avec d’éminents journalistes au sein de son équipe, Jean Vincent TCHIENEHOM avec qui il a partagé des expériences. Alex MIMBANG, Valery Dikosso, Emmanuel MBEDE sont autant de professionnels chevronnés, Martin Camus MIMB, Leo Messi, pour leur voix Achille ASSAKO et Bonas notamment qui font partie de la jeune crème.

Une émission de « carrières » comporte selon les détails de notre invité au minimum : 2 cadreurs, une maquilleuse, un accessoiriste, un ingénieur de son, un réalisateur, deux journalistes. Ambitieux, il avoue que les rentrées publicitaires permettent de couvrir les charges nettes mas pas toutes au vu des ambitions et du déploiement des productions. CANAL 2 INTERNATIONAL le diffuseur officiel des émissions produites, il tient à saluer la qualité des bonnes relations entretenues jusqu’ici s’agissant des tanches de diffusion.  « Carrières » diffusée 1 dimanche sur 4 à la place de « L’arène ».

S’agissant du C2D, Mr TCHOMDOU affirme que les deux sociétés civiles françaises et camerounaises sont représentées et travaillent sereinement. Il avoue être à l’aise dans ses nouveaux défis au sein de la structure bien qu’au départ il a fait un saut dans l’inconnu, en laissant son ancien employeur TRADEX, qui pour lui demeure la meilleure entreprise pétrolière en termes de prestations salariales et des conditions de travail au Cameroun.

 

Des enjeux nationaux et de la projection audiovisuelle et numérique

Concernant la crise anglophone, notre convié estime que le Chef de l’Etat qui est le garant de l’unité nationale, devrait prendre toutes les mesures qui s’imposent afin de ramener la paix et ce notamment par le dialogue franc avec les frères des régions du sud-ouest et Nord-Ouest. Une telle démarche viserait à décrisper l’atmosphère et à renforcer la confiance du peuple envers les institutions par l’apaisement car le Cameroun appartient à tout un chacun.

Sur le domaine audiovisuel, Mr TCHOMDOU le martèle encore, les médias camerounais qui selon lui ne produisent relativement, se doivent de faire appel aux maisons locales de conceptions de programmes, afin de rendre leurs grilles de programmation plus attrayante. La programmation étant toute une science communicationnelle, les médias de nos jours ont l’obligation de prendre en compte le facteur technologique sinon numérique, afin de joindre extension de programmes, rapidité, pratique et proximité vis-à-vis des téléspectateurs ou des auditeurs. En outre, les réseaux sociaux apparaissent désormais comme une manne exceptionnelle d’une véritable révolution audiovisuelle de l’information à la production, ce sont des outils puissants de nos temps et qui nécessitent des cuvées de spécialistes en la matière. Le gouvernement devrait selon ses dires, ne pas combattre mais plutôt encadrer ce biotope technologique véritable avantage bien qu’il existe des revers. À ce titre, JPT invite les jeunes à se mettre résolument au travail pour sortir de l’ornière et laisser exploser leurs talents à travers cette magie de l’ordinaire. Il prescrit la persévérance, la foi en ses projets, l’apprentissage continu et une bonne dose d’humilité et d’audace. Saluant les prouesses effectuées à travers la mise en place de la plateforme « Le quatrième pouvoir », Mr TCHOMDOU se dit prêt et disponible pour d’éventuelles sollicitations de notre part, ce qui rentrerait dans le sillage de l’enseignement véritable passion pour notre invité.

 

 

EDITION DU : LUNDI 08 MAI 2017

INVITE : Mr. Jean Paul TCHOMDOU /Expert en communication et producteur audiovisuel

MODERATEUR : Mr. Urez FISSEU / Consultant en communication

DUREE DES ECHANGES : 2H40 mns

UNE SYNTHESE DE : Manfred ESSOME / Analyste Politique

COORDINATION GENERALE: ERIC VARENI

Read 1685 times Last modified on Tuesday, 13 June 2017 12:33

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers