Wednesday, 13 December 2017 14:51

CAMEROUN - CULTURE: CINESAH FESTIVAL 2017, LA 2ÈME EDITION DEBUTE CE JEUDI

Written by LUCIEN BODO / MUTATIONS

Une quinzaine de fictions et de documentaires ont été retenus dans le cadre de ce rendez-vous cinématographique.

 Malgré un environnement difficile, le septième art continue de tracer les sillons de la renaissance au Cameroun. Des acteurs de tout bord ensemencent un sol de nouveau fertilisé par l’engouement du public, et des productions de meilleure qualité au fil du temps qui passe. Les salles obscures reprennent donc vie. C’est dans cette mouvance que le Festival du cinéma du Sahel (Cinesah Festival) voit le jour en 2015. Il s’agit d’un rendez-vous biennal qui met à l’honneur la culture et le cinéma dans la région septentrionale du pays. L’ambition qui s’affiche en filigrane est celle de réconcilier le grand public de cette partie du pays avec le septième art. Fort du succès de la première édition, Fatimatou Gadjama Ahmat, l’organisatrice de l’évènement, a décidé de remettre ça.

 

Fatimatou AHMAT, la Directrice du Festival.

 

Le Cinesah Festival 2017 se tiendra ainsi à Garoua, capitale régionale du Nord, du 14 au 17 décembre prochain. Quinze fictions et documentaires seront au menu des cinéphiles. Les productions retenues abordent divers thèmes de la vie quotidienne : l’enfance, l’enseignement, la jeune fille, la polygamie, le poids de la tradition, etc. La plupart de ces films ont déjà surfé sur la vague du succès dans d’autres festivals. C’est le cas de « Mamans », réalisée par la Franco-sénégalaise Maïmouna Doucouré. Ce court-métrage qui totalise plus de 160 sélections, a déjà remporté plus d’une cinquantaine de prix internationaux, notamment aux Etats-Unis et France (César 2017 du meilleur court-métrage). « Mamans » raconte les souffrances d’une mère et de ses enfants dans un foyer polygamique. Toujours dans le registre de la vie conjugale, « Alma » de la réalisatrice et actrice camerounaise Christa Eka Essam, sera aussi en projection. Ce court-métrage qui parle des violences conjugales a été maintes fois récompensé, notamment au festival Ecrans noirs en 2015, à Mis Me Binga, au Festival international du film d’Afrique de Lagos, etc.

 

A Garoua, Cinesah Festival proposera aussi une réflexion à partir de trois conférences-débats. Animations des stands, ateliers, représentations théâtrales, concerts, fantasia et défilé de mode seront également au rendez-vous. Le festival du cinéma du Sahel bénéficie cette année du soutien de l’honorable Oumoul Koulchoumi Ahidjo, qui en est la marraine. L’évènement est placé sous le haut patronage du ministre des Arts et de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi.

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers