Monday, 20 November 2017 03:34

CAMEROUN – CULTURE : LE GROUPE BANTOUS PRÉSENTE SON DERNIER SPECTACLE

Written by FREDY ESSOME / LE QUATRIEME POUVOIR

Afin de s’adapter aux enjeux divers africains, La compagnie « Groupe Bantous », s’est donnée pour mission de réveiller les consciences. Ce sera à l’occasion d’une série de représentations qui s’ouvre ce lundi 20 novembre dans la ville de Bafia.

« La ville africaine de demain », telle est la thématique choisie par cette troupe composée de jeunes danseurs, percussionnistes, et chanteurs talentueux,  qui ont décidé de se mettre en synergie, afin de préserver les acquis culturels de l’environnement africain. D’ailleurs, le comportement humain qui joue à la transformation des phénomènes, dont l’urbanisation  et  l’industrialisation, sont autant de préoccupations auxquelles le groupe souhaite y apporter  sensibilisation. Pouvoir allier l'esthétique traditionnelle aux exigences de la modernité, voilà donc la matrice.

Le spectacle ainsi proposé aux auspices de revendication et d’appel, plongera le grand public dans une mélancolie teintée d’humour rythmée par des cadences d’un arsenal orchestral, constitué des instruments musicaux de chez nous, durant 35 minutes. Cette pièce chorégraphique nouvelle intervient après celles de 2014 « Inceste », 2015 « autonomisation », qui ont connu du succès dans le triangle national, à travers des prestations de haut vol aux Festival des Musiques du Cameroun en 2016, Le festival international de danse au féminin, La foire transfrontalière d'Afrique centrale (Guinée-Gabon-Cameroun) notamment.

Cette nouvelle production artistique au format de 5 danseurs et 3 percussionnistes, sera une fois de plus, l’opportunité pour la troupe de faire valoir ses talents, au cours de court-métrage culturel du 20 au 26 Novembre prochain.

En outre, le groupe présentera sa pièce "inceste"  au FESTIVAL BANGOU en Décembre prochain. L’objectif affiché est de promouvoir, valoriser et pérenniser la culture camerounaise.

Afin de transmettre ses savoirs et sauvegarder la culture, le collectif d’artistes donne des cours de danses traditionnelles dans plusieurs établissements primaires (SIRA de Bonamoussadi, MISSIPO MONY BERNARD) secondaires (lycée de Makèpè, collège saint Michel), et travaille avec les ballets universitaires des villes de  Douala et Dschang.

 

www.lequatriemepouvoir.com

Notre radio en ligne écoutez aussi notre radio en ligne

Top Tweets

Restez connecté avec 4ème Pouvoir

Recevez nos breaking News Par Mail!

  • Breaking News Alerts
  • Business News Alerts
  • Scoop et faits Divers