ECONOMIE : NORMES FINANCIÈRES ET BANCAIRES, LA ZONE CEMAC A LA TRAINE

Alors que la zone Uemoa met en œuvre les normes Bâle III, la zone Umac (Cemac) en est encore à Bâle I. Pourtant la planète entière se conforme à ce nouveau dispositif conçu pour faire face aux crises financières et bancaires successives.

L’Afrique centrale, comme d’habitude, traîne des pieds, voire hésite à mettre en œuvre ces normes prudentielles. Il est vrai que ces normes en gênent certains, tant elles renforcent la gestion des risques au sein des banques. Pendant ce temps, les établissements bancaires se multiplient, l’offre de services financiers se diversifie (monétique, digital), sans compter deux places boursières en développement…

Pendant ce temps, le gouvernement de la BEAC et la présidence de BDEAC se livrent à des querelles d’urinoir. Rien d’étonnant, quand on sait que les institutions de la Cemac brillent moins par la clairvoyance de leurs dirigeants que par le népotisme qui y fait loi.

Auteur: Georges Dougueli

Facebook Comments
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close