Campagne présidentielle : Yaoundé aux couleurs de Paul Biya

Dans tous les carrefours et rues de la capitale, l’image et le slogan du candidat du RDPC sont visibles et suscitent divers commentaires.

L’usage de l’expression « pas un pas sans » ne serait pas une hyperbole pour quantifier le nombre d’affiches du candidat du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) présentes à Yaoundé. D’une rue à une autre, d’un carrefour à un rond-point de la ville, Paul Biya est présent sur fond bleu et l’homme du Renouveau affiche fière allure comme pour rassurer qu’il incarne en effet « la force de l’expérience ». Sur tous les formats, grands, moyens et petits, sur toutes les surfaces d’affichage, panneaux, murs, banderoles, poteaux, écrans géants Paul Biya convainc bien à travers son slogan et sa gestuelle. Qu’il s’agisse du quartier Etoudi où il réside à Mvan en passant par Nlongkak, Poste centrale, Mvog-Mbi, ou de l’itinéraire Mvan pour le quartier Cité-verte en traversant, Mvog- Atangana Mballa, Olezoa, Mokolo, et Madagascar, les affiches sont omniprésentes et ne laissent pas les Camerounais insensibles, même les tout-petits du cycle primaire.

 

C’est le cas d’Arthur E. qui questionne son parent du retour des cours à bord d’un véhicule de transport en commun : « Maman, pourquoi la photo de Paul Biya est-elle affichée partout ? », à la maman d’expliquer à cet élève en classe du Cours élémentaire première année qu’il s’agit d’une période particulière dans la vie d’une nation d’où la nécessité d’afficher ces photos. En effet, des plus jeunes comme Arthur aux moins jeunes comme Albert Ze, âgé d’une quarantaine

d’années, ce qui est jugé comme trop plein d’affichages suscite les commentaires. Pour ce dernier en effet, « le candidat Biya a déjà remporté la première bataille, celle de convaincre à travers les affiches et le slogan et cela est un point fort pour la suite de la compétition », soutient-il. De passage au rondpoint Nlongkak, après avoir pris le soin d’évaluer le nombre d’affiches depuis le Carrefour de la Vallée, un conducteur de taxi s’exclame « Le PR (président de la République NDLR) a fait fort cette année. Aucun de ces opposants ne peut atteindre son niveau, après tout c’est quand même lui la force de l’expérience », pense-t-il et ouvre par la même occasion le débat entre trois de ses passagers. Dans toutes les rues supra citées, ces affiches du président sortant n’ont aucun adversaire, sinon quelques banderoles du candidat de l’Union démocratique du Cameroun (UDC) Adamou Ndam Njoya. Et à chaque fois qu’on voit une des banderoles de cet opposant l’image de Paul n’est jamais bien loin.

 

Mercedes Beleheka

 

Source : L’essentiel

Facebook Comments
Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close